Microsoft Teams arrive sur Linux

Microsoft a lancé mardi une version de Microsoft Teams pour Linux. La plateforme de collaboration devient ainsi la première application Office à faire son entrée sur Linux.

En septembre dernier, le géant de Redmond avait annoncé être en train de concevoir une version de Teams compatible avec le système d’exploitation en source ouverte.

« Nous savons que beaucoup d’entre vous attendent une version de Microsoft Teams pour Linux, et nous sommes heureux de confirmer que nous y travaillons activement », avait alors écrit l’entreprise sur son portail UserVoice.

L’application lancée hier est disponible en formats .deb et .rpm sous forme de préversion. Cela signifie que le programme est disponible pour le grand public, mais qu’il nécessite encore quelques mises au point. Microsoft se basera sur les commentaires des utilisateurs pour le perfectionner en vue du déploiement de la version officielle.

Bien que la part de marché de Linux ne se compare pas à celle de systèmes d’exploitation comme Windows ou macOS, le système en source ouverte reste très populaire dans certains domaines, notamment la conception de logiciels.

En rendant Teams disponible pour plus d’utilisateurs, Microsoft a donc l’occasion d’introduire ses produits dans de nouveaux milieux et de conquérir une clientèle différente.

Cette initiative de l’entreprise peut constituer une stratégie pour mieux concurrencer son principal rival Slack. Ce service de messagerie collaborative proposait déjà une version pour Linux, ce qui représentait, jusqu’à maintenant, un des ses principaux avantages par rapport à Teams.

Microsoft avait affirmé en novembre avoir dépassé les 20 millions d’utilisateurs actifs quotidiens, dépassant ainsi Slack et ses 12 millions d’utilisateurs.

Slack soutient toutefois que la croissance rapide de Teams s’explique surtout par le fait que Microsoft fournisse l’application avec les abonnements Office 365 pour les entreprises. Les utilisateurs d’Office obtiennent automatiquement l’outil, amis cela ne signifie pas qu’ils s’en servent réellement, selon Slack.

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Microsoft frappée par une panne globale d’Azure

Tôt hier matin, les clients du monde entier, à l'exception de ceux de la Chine, ont perdu l'accès à Microsoft Azure, ainsi qu'à des services tels qu'Outlook, Exchange Online et Teams. La société a attribué les problèmes à une mise à jour de son réseau étendu mondial (WAN), qu'elle a annulée.

Balado Hashtag Tendances, 26 janvier 2023 — Poursuites contre Google et Twitter, des médicaments à 5 $ et Windows 10 plus disponible

Cette semaine : Les États-Unis poursuivent Google, Twitter poursuivie pour non-paiement du loyer, des médicaments illimités pour 5 dollars et la fin des ventes de Windows 10.

Microsoft renforce son partenariat avec OpenAI

Microsoft a annoncé hier qu'elle entamait la troisième phase de son partenariat avec la société d'intelligence artificielle OpenAI, après des investissements en 2019 et 2021.

Microsoft va cesser la vente de licences Windows 10

Microsoft poursuit ses efforts pour l'adoption de Windows 11 en annonçant discrètement qu'elle cessera de vendre des licences Windows 10 le 31 janvier, bien que le système d'exploitation continue d'être pris en charge avec des mises à jour de sécurité jusqu'au 14 octobre 2025.

Un « atlas du cybercrime » aidera la police et les entreprises technologiques à combattre les cybercriminels

Microsoft et Fortinet font partie des entreprises technologiques soutenant le lancement officiel d'un effort visant à cartographier les activités cybercriminelles et à identifier les réponses conjointes des secteurs public et privé aux cybermenaces.