Microsoft offrira des primes plus généreuses aux chasseurs de bogues

Microsoft a annoncé lundi la création d’Azure Security Lab, un environnement destiné à tester en conditions réelles la sécurité de sa plateforme Azure et de vérifier qu’elle est capable de résister aux attaques de pirates informatiques.

clavier
Image : Getty

En parallèle, Microsoft a décidé de doubler la prime maximum offerte à ceux qui sont en mesure de repérer des failles critiques dans la sécurité de son nuage. Le montant de cette prime passe de 20 000 à 40 000 dollars américains, soit environ 53 000 dollars canadiens. Le montant minimum de la prime est de 500 dollars américains.

La découverte d’une faille dans le cadre de l’Azure Security Lab peut rapporter jusqu’à 300 000 dollars américains, soit près de 400 000 dollars canadiens.

Ce programme de chasse aux bogues vise à identifier des vulnérabilités, mais aussi à inciter ceux qui les détectent à les dévoiler à Microsoft, plutôt que de les exploiter à des fins malveillantes.

L’entreprise affirme avoir déboursé 4,4 millions de dollars américains (5,8 millions de dollars canadiens) en récompenses de ce genre depuis le début de l’année.

Lire aussi :

Microsoft rachète BlueTalon

Microsoft visitée par des pirates informatiques

LinkedIn migre vers Azure

Articles connexes

Les cyberattaques fonctionnent parce que les RSSI ne s’occupent pas de la sécurité de base selon Microsoft

Les dirigeants de la sécurité de l’information sont toujours en retard quant aux bases de la cybersécurité, laissant leurs organisations inutilement exposées aux attaques, déclare le vice-président de Microsoft Security.

Microsoft frappée par une panne globale d’Azure

Tôt hier matin, les clients du monde entier, à l'exception de ceux de la Chine, ont perdu l'accès à Microsoft Azure, ainsi qu'à des services tels qu'Outlook, Exchange Online et Teams. La société a attribué les problèmes à une mise à jour de son réseau étendu mondial (WAN), qu'elle a annulée.

Balado Hashtag Tendances, 26 janvier 2023 — Poursuites contre Google et Twitter, des médicaments à 5 $ et Windows 10 plus disponible

Cette semaine : Les États-Unis poursuivent Google, Twitter poursuivie pour non-paiement du loyer, des médicaments illimités pour 5 dollars et la fin des ventes de Windows 10.

Microsoft renforce son partenariat avec OpenAI

Microsoft a annoncé hier qu'elle entamait la troisième phase de son partenariat avec la société d'intelligence artificielle OpenAI, après des investissements en 2019 et 2021.

Microsoft va cesser la vente de licences Windows 10

Microsoft poursuit ses efforts pour l'adoption de Windows 11 en annonçant discrètement qu'elle cessera de vendre des licences Windows 10 le 31 janvier, bien que le système d'exploitation continue d'être pris en charge avec des mises à jour de sécurité jusqu'au 14 octobre 2025.