Microsoft et Nokia à la poursuite de RIM?

Microsoft et Nokia jongleraient avec l’idée de déposer une offre conjointe pour acquérir Research in Motion (RIM), selon un article du Wall Street Journal. La nouvelle faisait bondir le titre de RIM de près de 8 % à la Bourse de Toronto.

L’article est publié au lendemain d’une nouvelle de Reuters qui affirme que Research in Motion, fabricant des téléphones intelligents BlackBerry, a refusé une offre d’achat du géant de la vente au détail en ligne Amazon.

Les deux articles citent des sources anonymes proches des dossiers.

Peu après 10h00, le titre de RIM grimpait de 1 dollar (7,75 %) à 13,90 dollars à la Bourse de Toronto. Au cours des 52 dernières semaines, l’action de la société de Waterloo, en Ontario, a oscillé entre 12,80 dollars et 69,30 dollars.

Après avoir dévoilé des résultats financiers décevants la semaine dernière, le titre de RIM a touché un creux jamais vu en près de huit ans. La direction de la société avait également annoncé le report du lancement de la prochaine version de son système d’exploitation, nommé BlackBerry 10, à la « fin de 2012 ». Le système d’exploitation devait être lancé au premier trimestre.

L’article du Wall Street Journal souligne que même si les discussions avec Microsoft et Nokia sont demeurées informelles, cela signifie que la société canadienne fait face à des défis importants et qu’elle pourrait s’avérer être une prise de choix pour des rivales fortunées.

À la fermeture des marchés boursiers le 20 décembre, la capitalisation boursière de RIM était évaluée à 7,22 milliards de dollars.

À lire également sur Research in Motion

RIM y va de prévisions décevantes, le titre plonge

Research in Motion forcée de prendre une charge de 485 M$US

Pour consulter l’édition numérique du magazine de novembre 2011 de Direction informatique, cliquez ici

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 4 août 2022 — Des nouvelles d’Instagram, Amazon, Microsoft, Google et Meta

Balado Hashtag Tendances, 4 août 2022Cette semaine : Marche arrière pour Instagram, les géants portés par le nuage, augmenter la productivité de Google et une première baisse du chiffre d’affaires pour Meta.

Balado Hashtag Tendances, 28 juillet 2022 — Instagram, Facebook. la reconnaissance faciale et travailler chez Amazon

Balado Hashtag Tendances, 28 juillet 2022 — Cette semaine : des utilisateurs d’Instagram mécontents, un nouveau look pour Facebook, la reconnaissance faciale contestée et Amazon un employeur de choix.

Panne de Teams et de divers services intégrés de Microsoft mercredi soir

Les produits infonuagiques de Microsoft avec intégration de Teams ont subi une panne mercredi soir et tôt jeudi matin, heure de l'Est, selon un rapport du service d' information Bleeping Computer, perturbant les clients de l'hémisphère sud, d'Europe et d'Asie. Cela a été attribué à ce que Microsoft a déclaré sur son fil d'état Twitter comme une connexion à un service de stockage interne interrompue.

Balado Hashtag Tendances, 21 juillet 2022 — Arnaque sur Google, Microsoft AirSim, les chiffres de Netflix et poursuites contre Uber

Balado Hashtag Tendances, 21 juillet 2022 — Une micro-arnaque sur Google, le projet AirSim de Microsoft, des résultats meilleurs que prévus pour Netflix et des poursuites contre Uber.

Une campagne de hameçonnage associée à une fraude par courriel

Une vaste campagne de hameçonnage vise les organisations utilisant Microsoft Office 365, incitant les victimes à se connecter à une page d'authentification en ligne Office usurpée pour voler leurs informations d'identification et, conséquemment, mener des escroqueries par compromission des courriels professionnels (CCP).