Microsoft corrige un bogue du Nouvel An dans Exchange

Microsoft s’empresse de corriger un bogue dans son serveur de courrier électronique Exchange qui bloque des courriels.

Image : Getty

Certains administrateurs Microsoft Exchange qui retournent au travail aujourd’hui peuvent être confrontés à leur premier défi de la nouvelle année : installer un correctif pour corriger un blocage de courriels qui a commencé à minuit le 1er janvier.

Le bogue dans des versions locales d’Exchange Server 2016 et d’Exchange Server 2019 provoque le blocage des messages électroniques dans les files d’attente de transport, a déclaré Microsoft.

Le problème est décrit par Microsoft comme étant lié à un fichier utilisé par le moteur d’analyse des logiciels malveillants à l’intérieur d’Exchange Server.

« Le problème est lié à un échec de la vérification de la date avec le changement de la nouvelle année et non à une défaillance du moteur lui-même. […] Ce n’est pas un problème lié à la sécurité », a déclaré Microsoft.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Apache livre un cinquième correctif en décembre pour colmater un bogue dans Log4j

Des vulnérabilités non divulguées pendant des mois à Palo Alto Networks

Microsoft émet un correctif Windows d’urgence pour PrintNightmare

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected]

Articles connexes

Chercher des logiciels en ligne pourrait être dangereux

Dans le cadre d’une étude dont les résultats ont récemment été dévoilés, Surfshark a analysé les résultats de recherche obtenus en cherchant des logiciels populaires. Ceux-ci ont de quoi faire frémir. En effet, les résultats de recherche pour certains logiciels comportaient jusqu’à 64 % de liens vers des sites propageant des logiciels malveillants. 

Une session du MapleSEC examine la meilleure façon de mettre fin au chaos des courriels

Les chiffres sont à la fois effrayants et alarmants. Au cours de 2022, selon Statista, on estime qu'un nombre stupéfiant de 333,2 milliards de courriels seront envoyés et reçus dans le monde, un nombre qui atteindra 347,3 milliards l'année prochaine et franchira la barre des 376,4 milliards d'ici 2025.

Un Montréalais soupçonné d’être derrière le logiciel malveillant Golden Chickens

Selon une enquête menée par une société canadienne de services de sécurité gérés, l'un des cybercriminels à l'origine de la suite de logiciels malveillants Golden Chickens, qui serait préféré par trois grands gangs de cybercriminels russes, vit à Montréal.

Des CV infectés envoyés à des recruteurs, prévient eSentire

Des chercheurs de eSentire indiquent dans un rapport que des entreprises canadiennes sont parmi les cibles récentes de logiciels malveillants propagés dans des Curriculum-Vitae envoyés avec des demandes d’emploi.

Vulnérabilité dans le moteur de conteneur CRI-O pour Kubernetes

Les administrateurs Linux qui utilisent le moteur d'exécution de conteneur CRI-O pour Kubernetes dans leurs environnements sont invités à installer immédiatement le plus récent correctif pour cette vulnérabilité grave.