Métadonnées pour la découvrabilité et la rémunération de la culture


Dominique Lemoine - 17/10/2017

Le secteur de la culture du Québec pourrait tirer avantage de l’utilisation des métadonnées, selon une publication de l’ISQ.découvrabilité, contenu culturel, culture

L’Institut de la statistique du Québec (ISQ) produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles et des enquêtes statistiques au sujet de la société québécoise. Son Observatoire de la culture et des communications vient de publier un ouvrage qui s’intitule L’État des lieux sur les métadonnées relatives aux contenus culturels.

Sur la base de cet ouvrage, l’ISQ affirme que des organisations du secteur de la culture au Québec utilisent encore peu les métadonnées numériques qui sont relatives à l’identification et à la description des produits et des contenus culturels.

À son avis, l’utilisation de ces métadonnées pourrait leur servir à « faciliter la découvrabilité [par les consommateurs] des contenus culturels », ainsi que comme « outil de mesure de la consommation des contenus culturels et de la rémunération des créateurs et des entreprises qui en détiennent les droits d’auteur ».

L’étude publiée aurait été réalisée par des « experts » des domaines du livre, de l’audiovisuel, de l’enregistrement sonore, du spectacle, du patrimoine et de la muséologie.

Lire aussi :

Ottawa refuserait de taxer les géants d’internet

Découvrabilité : nos contenus culturels sont-ils visibles?

Industries culturelles : la vraie nature de la transition numérique




Tags: , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+