Meta choisit Toronto pour établir un centre d’ingénierie du métavers au Canada

Meta, organisation mère de Facebook, Instagram et WhatsApp, accroît sa présence au Canada avec la création d’un centre d’ingénierie basé à Toronto.

Source : Ross Rheaume / Getty

L’entreprise prévoit embaucher jusqu’à 2500 employés pour des postes à distance et en personne à travers le Canada au cours des cinq prochaines années, afin de contribuer à la construction du métavers.

Il s’agit du plus récent des investissements de Meta au Canada. Au fil des ans, l’entreprise a ouvert un laboratoire de recherche en intelligence artificielle (IA) à Montréal et un centre de recherche Reality Labs à Toronto.

La plupart de ces emplois seront axés sur l’ingénierie et devraient concerner la création d’expériences de réalité étendue et les technologies de Meta. Cette expansion doit aussi servir à mettre sur pied au Canada des équipes d’ingénierie pour WhatsApp et Messenger, ainsi qu’en matière de présence à distance. Meta prévoit aussi investir dans ses laboratoires existants au Canada.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Facebook se rebaptise Meta et plonge dans le métavers

New York, première ville technologique au monde, loin devant Toronto

Intelligence artificielle : laboratoire Facebook à Montréal

Technologie de contrôle par la pensée : Facebook achète CTRL-labs

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

Samira Balsara
Samira Balsara
Samira est rédactrice pour IT World Canada. Elle poursuit actuellement des études en journalisme à la Toronto Metropolitan University (anciennement Ryerson) et espère devenir présentatrice de nouvelles ou rédiger des profils journalistiques. Vous pouvez lui envoyer un courriel à sbalsara@itwc.ca.

Articles connexes

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.

Trois écoles d’automne en Intelligence artificielle

L’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval et ses partenaires offriront l’automne prochain un cycle de trois écoles d’automnes. Construites à l’attention de non-spécialistes afin de les aider à appréhender l’usage des données et de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé, ces formations soutiendront une exploration des outils et techniques de l’IA, de la gestion et de l’intendance des données, ainsi que du cadre éthique et juridique qui les soutiennent.

Meta aurait accepté un règlement de 37,5 M$ US dans le cadre d’une poursuite pour violation de la vie privée

Meta, la société mère de Facebook, a accepté de payer 37,5 millions de dollars pour régler un procès alléguant que la plate-forme de médias sociaux a violé la vie privée des utilisateurs en suivant leurs mouvements sans autorisation.

Une enquête de Gartner révèle que les initiatives d’automatisation basées sur l’IA se poursuivent

Une nouvelle étude de Gartner publiée plus tôt cette semaine révèle que 80 % des cadres pensent que l'automatisation peut être appliquée à toute décision commerciale. Et à mesure que l'automatisation s'intègre dans les affaires numériques, les résultats ont révélé à quel point les organisations de tailles variées font évoluer leur utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans le cadre de leurs stratégies d'automatisation.