Manque de spécialistes à l’interne en sécurité informatique

Environ 41 % des organisations du Canada estiment être en train de réussir à contrer les menaces et les attaques contre la sécurité, selon Scalar Decisions.Illustration du concept de sécurité et d'un écran tactile

Scalar Decisions, une firme qui se spécialise en intégration de solutions en technologies de l’information, ainsi qu’en sécurité, et dont le siège social est établi à Toronto, affirme que le manque de spécialistes à l’interne est cité comme étant la principale difficulté à résoudre pour les autres organisations.

Scalar Decisions soutient que son étude est basée sur un sondage Internet commandé au Ponemon Institute et dont les réponses ont été reçues en novembre 2014. Le sondage aurait rejoint 623 professionnels en informatique et en sécurité informatique du Canada.

« Presque la moitié (49 %) des personnes interrogées considèrent qu’elles ne disposaient pas d’un effectif interne suffisant qui possède les compétences essentielles, telles que celles qui s’acquièrent par la formation spécialisée et par l’expérience, et qui sont reconnues par les certifications professionnelles ».

Également, en moyenne, les répondants auraient subi trente-quatre attaques au cours des douze derniers mois. De plus, 46 % des répondants auraient connu au moins un incident au cours de la dernière année ayant entraîné une perte ou une exposition d’informations sensibles.

Selon Scalar, pour les entreprises qui réussissent le mieux, les technologies de sécurité qui présentent les rendements du capital investi les plus élevés sont liées à la gestion d’information et d’événement de sécurité, à la gestion et à l’authentification des identités, ainsi qu’à la surveillance du trafic sur le réseau.

Lire aussi :

Le revendeur 3vis acquis par Scalar Decisions

Des chefs de la sécurité de l’information trop confiants, selon Cisco

Des budgets de sécurité intacts ou réduits en 2015

Articles connexes

Les réseaux sociaux comme principale source d’information

Une enquête NETendances dont les résultats ont été dévoilés cette semaine par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que le tiers des adultes québécois utilisent les réseaux sociaux comme principale source pour s'informer sur l'actualité.

Nouvelle mise en garde du Groupe des cinq contre des cyberattaques russes

Le Canada et ses alliés du Groupe des cinq (l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis) ont émis un nouvel avertissement aux organisations du secteur des infrastructures essentielles de se préparer à des cyberattaques de la Russie visant les états qui aident l'Ukraine.

Toronto : SecureKey sera acquise par Avast

La firme de cybersécurité SecureKey Technologies a conclu un accord pour être achetée par le fournisseur d'antivirus Avast, basé en République tchèque.

Okta aurait dû agir plus vite, selon le chef de sa sécurité informatique

Le responsable de la sécurité informatique d'Okta a admis que son entreprise aurait dû agir plus vite pour obtenir le rapport complet d’un sous-traitant au sujet d’une cyberattaque menée en début d'année par le groupe Lapsus$.

Sept étapes pour lancer une étude d’impact sur la vie privée

Vous et votre équipe avez travaillé sans relâche pour créer une application mobile au cours des six derniers mois. Plusieurs jours avant le lancement, vous tombez sur une collègue intéressée par votre nouvelle initiative.