Mandat de refonte d’un système de paiement pancanadien pour Expertus

L’entreprise montréalaise Expertus réalisera la refonte d’un système électronique de transfert de fonds qui est exploité par l’Association canadienne des paiements.

Expertus, une entreprise de Montréal qui développe des solutions de paiement à l’intention des institutions financières et des grandes entreprises, a été sélectionnée par l’Association canadienne des paiements afin de procéder à la refonte d’un système électronique de transfert de fonds.

Le système, nommé Système de transfert de paiements de grande valeur (STPGV), est utilisé pour le transfert de paiements irrévocables en dollars canadiens entre les institutions bancaires qui sont membres de l’Association canadienne des paiements. Le projet de refonte sera réalisé en 2012 et l’implantation du nouveau système sera complétée d’ici juin 2013.

Selon le contrat, Expertus adaptera le système de transfert de paiements afin d’en faire une solution sécurisée dont l’interface utilisateur sera fondée sur l’utilisation d’un fureteur, au lieu de recourir à une station de travail dédiée au sein d’une succursale bancaire.

« Le personnel des banques consulte des données du STPGV, une application centralisée, pour s’assurer qu’on ne dépasse pas certaines limites prédéfinies et voir les paiements qui ont été rejetés, explique Pascal Richer, directeur de projet chez Expertus. L’idée du projet est d’enlever les postes de travail dédiés et d’utiliser plutôt un fureteur sur un ordinateur courant afin de se connecter à une nouvelle application intergicielle qui sera développée en Java. Cette application se connectera à son tour à l’ordinateur central. »

M. Richer précise que la nouvelle application aura deux niveaux de sécurité, soit un niveau d’authentification à l’aide des technologies RSA et un niveau d’autorisation sur l’ordinateur central de l’Association canadienne des paiements.

Selon M. Richer, une équipe de quinze personnes chez Expertus et une équipe de quinze personnes à l’Association canadienne des paiements travailleront à ce projet de refonte.

Le système STPGV

Le système STPGV permet d’effectuer un transfert de paiement en temps réel et de rendre l’argent disponible immédiatement dans le compte d’un bénéficiaire, même si le paiement n’est réalisé formellement qu’à la fin de la journée par son inscription dans les livres de la Banque du Canada.

Selon l’Association canadienne des paiements, ce système est fondé sur un modèle hybride qui combine les avantages d’un système de règlement brut en temps réel et d’un système de compensation multilatérale. L’organisme affirme que cette approche était novatrice lors de son établissement en 1999.

En 2012, des paiements d’une valeur de 158 milliards de dollars canadiens seraient réalisés chaque jour ouvrable entre les institutions financières canadiennes par le biais du système STPGV, ce qui équivaudrait à presque 90 % de la valeur totale des échanges d’argent qui sont réalisés par l’entremise de systèmes de paiement au Canada.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de mai 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Ajout d’un tableau de bord à l’édition commerciale de 1Password

Une application canadienne de gestion des mots de passe a ajouté un tableau de bord pour permettre aux administrateurs informatiques de voir plus facilement combien d'employés ne profitent pas des capacités de sécurité du produit.

Hausse de la prise en ligne de rendez-vous par les aînés

Prendre en ligne un rendez-vous médical avec un professionnel fait désormais partie des habiletés technologiques de 54 % des aînés du Québec, selon une enquête de l’Académie de la transformation numérique de l’Université Laval.

Application et base de données d’approvisionnement alimentaire local pour institutions publiques

Les institutions publiques qui fournissent des services alimentaires, comme des services de cafétéria, pourront utiliser une application web et une base de données pour obtenir des informations au sujet des certifications, de la durabilité, ainsi que de la provenance de leurs achats alimentaires.

Le modèle Instacart arrive au Québec

La plateforme Instacart pour faire son épicerie en ligne peut désormais être utilisée en français sur le territoire du Québec.

Un ex-dirigeant de Red Hat se joint à la montréalaise Deeplite

L'entreprise montréalaise Deeplite annonce l'arrivée d'Arun Oberoi sur son conseil d'administration.