L’UQAM donne un élan à un fournisseur de composantes optiques miniaturisées


Dominique Lemoine - 10/03/2015

Deux professeurs du département d’informatique de la faculté des sciences de l’Université du Québec à Montréal font partie d’un projet qui vise à répondre aux défis qui sont liés à la congestion des réseaux de télécommunications.UQÀM et Aeponyx

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) affirme que ce projet de collaboration technologique implique la participation, en tant que partenaires, de l’entreprise de Repentigny Aeponyx, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et de la société montréalaise de valorisation d’actifs Aligo Innovation.

Selon les partenaires du projet, le problème de la congestion des réseaux de télécommunications pourrait être causé « par l’augmentation des utilisateurs d’Internet et de téléphonie sans fil, ainsi que des quantités d’informations qu’ils génèrent ».

Concrètement, les partenaires considèrent que « la multiplication des appareils mobiles intelligents et l’augmentation des services offerts sur Internet, comme la vidéo à la demande, sont des éléments qui expliquent la croissance exponentielle des données circulant sur les réseaux optiques ».

De plus, selon les partenaires du projet, pour répondre aux requêtes des utilisateurs de ces services Web, il faut « réussir à connecter efficacement tous les ordinateurs des mégacentres de données ».

Les partenaires expliquent que ce défi doit pouvoir être surmonté grâce à des circuits optiques-mécaniques qui sont issus de la collaboration entre l’UQAM et Aeponyx, ainsi que grâce à la miniaturisation des composantes de télécommunications, rendue possible par la combinaison des microsystèmes électromécaniques (MEMS) et de la photonique par silicium, qui est l’une des techniques de fabrication des dispositifs optiques intégrés.

Aligo Innovation, dont le rôle est de « valoriser » les actifs de propriété intellectuelle de l’UQAM, aurait déjà octroyé à Aeponyx une licence mondiale de production et de commercialisation. « Il s’agit d’une collaboration exemplaire entre l’industrie et le milieu de la recherche universitaire », soutient Aeponyx.

« La plateforme technologique qui résultera de cette collaboration a le potentiel de placer Aeponyx en position de chef de file en matière de composantes optiques miniaturisées », ajoutent les partenaires.

Lire aussi :

Partenariat de R-D entre TeraXion et Esterline CMC Electronique

Réseau mobile LTE : Une mise en commun stratégique pour Rogers et Vidéotron

Des failles dans les systèmes de communications des avions via les réseaux Wi-Fi?




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.


Google+