Log4Shell utilisée pour déployer le rançongiciel NightSky sur VMware Horizon

Des acteurs continuent d’essayer d’exploiter les vulnérabilités de la bibliothèque à code source ouvert Apache Log4j2 connues sous le nom de Log4Shell, selon des chercheurs en sécurité, ce qui signifie que les équipes informatiques doivent travailler plus rapidement pour trouver et corriger les preuves de bogues dans leurs logiciels.

Image : Getty

Le dernier avertissement provient de Microsoft, qui a déclaré lundi que, dès le 4 janvier 2022, des attaquants d’un opérateur de rançongiciels basé en Chine, que Microsoft appelle DEV-0401, ont commencé à exploiter la vulnérabilité CVE-2021-44228 dans les systèmes Internet exécutant VMware Horizon.

« Notre enquête montre que des intrusions réussies dans ces campagnes ont conduit au déploiement du rançongiciel NightSky », a déclaré Microsoft dans son blogue au sujet de Log4Shell.

Le rapport produit par Microsoft suit une alerte du 5 janvier 2022 émise par le National Health Service du Royaume-Uni, selon laquelle des acteurs ciblent activement les vulnérabilités Log4Shell dans les serveurs VMware Horizon.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Microsoft corrige un bogue du Nouvel An dans Exchange

Instructions du Groupe des cinq concernant Log4Shell

Log4Shell n’érode pas la confiance envers les logiciels à code source ouvert

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected]

Articles connexes

Détecter les intrusions avant une attaque

Par Avi Posesorsky, directeur des ventes chez Fortinet Avec leurs...

Google Cloud annonce de nouvelles solutions de sécurité

Google Cloud élargit son offre de cybersécurité et place sa récente acquisition de la société de cybersécurité Mandiant au premier plan de ses annonces de sécurité lors de la conférence Google Cloud Next 2022.

Des centaines de milliers d’applications menacées par un bogue Python non corrigé

Plus de 350 000 référentiels de code source ouvert peuvent être compromis car ils incluent un module Python contenant une vulnérabilité non corrigée vieille de 15 ans.

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel – lundi 11 juillet 2022

Une diminution des attaques, ou le « calme plat avant la tempête » ? Publication du rapport du second trimestre de Cyberint sur les rançongiciels.