L’Internet des objets encore négligé par les entreprises au Canada

L’Internet des objets représente un potentiel économique encore inexploité par les entreprises du Canada, selon un sondage IDC réalisé pour TELUS.Illustration du concept d'Internet des objets

Le fournisseur de services de télécommunications TELUS affirme que le sondage qu’il a commandé à IDC révèle un faible taux d’adoption de l’Internet des objets par les entreprises. Cependant, TELUS ajoute que le sondage laisse croire que les dépenses pour cette technologie pourraient atteindre 21 milliards de dollars par année d’ici 2018.

TELUS précise que l’Internet des objets est l’échange, la collecte, l’analyse et la gestion d’informations et de données qui proviennent de machines et dispositifs à identifiant unique qui communiquent entre eux sans intervention humaine, la plupart du temps sur un réseau mobile.

Selon TELUS, le sondage réalisé par la firme de recherche et d’analyse IDC estime que 6 % des entreprises du Canada ont jusqu’à maintenant déployé ce type de technologies, qu’un 7 % d’entreprises de plus se prépareraient à le faire en 2014 et que 30 % des entreprises envisageraient un déploiement de l’Internet des objets au cours des vingt-quatre prochains mois.

TELUS soutient que cette croissance de l’adoption de l’Internet des objets devrait se traduire par une hausse au Canada des dépenses annuelles en la matière, qui passeraient de 5,6 milliards de dollars en 2013 à 21 milliards de dollars en 2018, ce qui représenterait un bond de 375 %.

Le sondage a été effectué auprès de 209 moyennes et grandes entreprises du Canada par téléphone et Internet entre mars et avril 2014.

Lire :

Les réseaux d’entreprise pourront-ils soutenir l’Internet des objets?

Articles connexes

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

C’est cette semaine que SAS annonçait les gagnants de son Hackathon 2022. Parmi 70 équipes qualifiées du monde entier et 50 soumissions, SAS a retenu 13 équipes pour leur innovation utilisant l'intelligence artificielle infonuagique Viya de SAS, Microsoft Azure et d'autres technologies. 

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.