L’intelligence artificielle pour dépister le diabète

Un projet intégrant l’intelligence artificielle (IA), la technologie portable et les systèmes de dossiers médicaux électroniques est lancé à Montréal afin d’identifier les patients qui pourraient être atteints de diabète de type 2.

Illustration du concept de la cybersanté
(Photo : Thinkstock)

Le projet est le fruit d’un partenariat entre l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, la Fondation du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), Boehringer Ingelheim, HOP Tech et MEDTEQ+. Il prévoit le développement d’une technologie basée sur l’intelligence artificielle (IA) afin de mieux dépister et identifier le diabète sucré de type 2 (DST2) chez les personnes de 35 ans et plus présentant des facteurs de risque cardiovasculaire, comme l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques.

Le programme, appelé DECIDE-CV, vise à utiliser des technologies basées sur l’IA pour améliorer les résultats de santé des personnes atteintes de DST2. Les participants au programme utiliseront des dispositifs portables pour surveiller les indicateurs spécifiques au DST2 et enverront ces données à leur équipe de soins de santé par l’entremise de dossiers médicaux électroniques. Les études dans le cadre du programme débuteront au printemps 2022.

« Le diabète est une maladie complexe et au Canada, le diagnostic est souvent posé une fois que les patients présentent un problème de santé significatif. Il est donc important de poursuivre des initiatives de collaboration pour trouver des moyens novateurs qui permettront de prévenir et de gérer les diagnostics de diabète et faire en sorte que tous les patients reçoivent les soins dont ils ont besoin le plus rapidement possible », indique Andrea Sambati, présidente et directrice générale, Boehringer Ingelheim Canada par voie de communiqué.

« Des projets tels que DECIDE-CV marquent un changement de paradigme dans les soins de santé. Nous sommes en train de passer du traitement des problèmes de santé lorsqu’ils surviennent à des soins préventifs qui empêchent les personnes d’avoir une maladie en premier lieu. La philanthropie joue un rôle important dans ce changement; en effet, le financement gouvernemental seul ne peut faciliter un changement aussi fondamental dans notre système de santé » a pour sa part déclaré Julie Quenneville, présidente et directrice générale de la Fondation du CUSM.

Lire aussi :

La qualité des actes médicaux réalisés à distance préoccupe la vérificatrice générale

Système créé à Montréal pour peser les enfants à l’urgence

Carebook obtient un contrat auprès de LifeLabs

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à rlaruelanglois@directioninformatique.com.

Articles connexes

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.

Trois écoles d’automne en Intelligence artificielle

L’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval et ses partenaires offriront l’automne prochain un cycle de trois écoles d’automnes. Construites à l’attention de non-spécialistes afin de les aider à appréhender l’usage des données et de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé, ces formations soutiendront une exploration des outils et techniques de l’IA, de la gestion et de l’intendance des données, ainsi que du cadre éthique et juridique qui les soutiennent.

Une enquête de Gartner révèle que les initiatives d’automatisation basées sur l’IA se poursuivent

Une nouvelle étude de Gartner publiée plus tôt cette semaine révèle que 80 % des cadres pensent que l'automatisation peut être appliquée à toute décision commerciale. Et à mesure que l'automatisation s'intègre dans les affaires numériques, les résultats ont révélé à quel point les organisations de tailles variées font évoluer leur utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans le cadre de leurs stratégies d'automatisation.

SCALE AI : 50 M$ pour soutenir 12 projets en intelligence artificielle

SCALE AI annonce 12 nouveaux projets en intelligence artificielle (IA) qui représentent plus de 50 M$ d'investissement, signe de la poursuite de l’adoption rapide de l'intelligence artificielle par les leaders industriels canadiens.