L’intelligence artificielle pour contrer la pénurie de main-d’œuvre

Un récent sondage de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés démontre que l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) au sein des organisations est faible. L’étude constate par ailleurs la présence de nombreux obstacles pour profiter du plein potentiel de l’IA.

Image : Getty

Les entreprises ont souvent recours aux bassins de main-d’œuvre sous-représentés (autochtones, travailleurs expérimentés, personnes en situation de handicap, etc.), à l’immigration et au développement des compétences pour contrer la pénurie de main-d’œuvre. Par contre, on entend moins parler de l’amélioration de l’efficacité organisationnelle notamment par le biais des technologies, dont l’IA, comme solution. Mais avec un bassin de main-d’œuvre disponible limité, on doit apprendre à faire mieux avec les ressources humaines en place, indique le rapport.

60 % des personnes interrogées affirment que leur organisation n’a pas intégré ou ne compte pas intégrer l’IA dans son quotidien, ou que la situation ne s’applique pas. Parmi les raisons évoquées chez les répondants, on retrouve le manque de ressources financières et humaines (47 %), des connaissances insuffisantes des technologies liées à l’IA (37 %) de même que le manque de temps (19 %). Par ailleurs, 39 % des répondants affirment que le recours à l’intelligence artificielle n’a jamais fait l’objet de discussion au sein de leur organisation.

« L’utilisation de l’IA dans les organisations semble encore un peu timide. Pourtant, avec l’une des plus fortes concentrations de chercheurs au monde, une multitude de centres d’excellence, de startups et d’incubateurs, ainsi qu’un soutien gouvernemental grâce à des fonds publics, le Québec est un pôle mondialement reconnu en intelligence artificielle. L’écart entre ce qui est vécu sur le terrain et l’immense potentiel du Québec en IA a de quoi surprendre », déclare Manon Poirier, CRHA, directrice générale de l’Ordre des CRHA.

Ces technologies sont pourtant un atout pour les organisations. Selon les personnes sondées, elles permettent d’optimiser les processus (84 %), d’augmenter la productivité (62 %) et d’éliminer les tâches répétitives (57 %).

Et pour ce qui est de l’utilisation de l’IA au sein de la fonction RH, les répondants estiment que leur organisation devrait investir à l’avenir principalement en recrutement (46 %), en gestion prévisionnelle de la main-d’œuvre (39 %) et en développement des compétences (29 %).

Lire aussi :

Des industries, des villes et des pays s’arrachent les ressources humaines en TI

Requalification de la main-d’oeuvre vers le secteur des TI financée par l’État québécois

Québec lance un appel de projets en matière d’intelligence artificielle

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 1er décembre 2022 — L’IA qui écrit du code, les usines Foxconn vont mal, Alexa raconte des histoires et des graphismes...

Cette semaine : l’intelligence artificielle pour écrire du code, des problèmes dans les usines d’iPhone de Foxconn, Alexa crée des histoires pour enfants et l’intelligence artificielle accélère les graphismes par ordinateur.

Un rapport d’Info-Tech identifie sept tendances que les DSI doivent anticiper en 2023

Info-Tech Research Group vient de publier son rapport sur les tendances technologiques 2023, qui précise ce que l’organisme décrit comme sept tendances et découvertes relatives aux données basées sur une enquête auprès de 813 professionnels de l'industrie, dont la plupart travaillaient dans des services informatiques.

Quatre millions de Canadiens veulent passer à la 5G en 2023, selon une étude d’Ericsson

Ericsson, un important fournisseur de services de réseau 5G au Canada, publie aujourd’hui les résultats canadiens de sa plus grande étude menée à ce jour auprès des consommateurs. Elle démontre que quatre millions d'utilisateurs de téléphones intelligents comptent passer aux services 5G au cours des 12 à 15 prochains mois.

CGI parmi les « leaders » des fournisseurs de services d’intelligence artificielle au Canada, selon IDC MarketScape

Selon le rapport d'évaluation des fournisseurs de services d'intelligence artificielle (IA) au Canada 2022 d'IDC MarketScape, la montréalaise CGI se positionne comme « leader ». Le rapport, qui est une première pour le marché canadien, définit trois des services commerciaux les plus importants dont les acheteurs ont besoin de la part des fournisseurs d'IA : la cybersécurité, l'automatisation intelligente et les solutions d'IA spécifiques à l'industrie. 

Scale AI annonce des investissements de 25 millions de dollars

SCALE AI, qui se décrit comme une grappe d'innovation mondiale du Canada en intelligence artificielle (IA), annonce aujourd'hui des investissements de 25 millions de dollars pour soutenir six projets d'IA dans des domaines clés. Chacun de ces projets démontre l'importante contribution de l'IA à la création de chaînes d'approvisionnement plus efficaces et résilientes au Canada.