L’innovation technologique pour relancer l’économie montréalaise

Les technologies de l’information doivent être au cœur d’une transition majeure dans tous les pans de l’économie, a indiqué le mouvement Relançons MTL lors de son Forum stratégique sur les technologies de l’information, qui s’est tenu ce lundi.

Image : Relançons MTL

Les quelque 350 participants ont été invités à prioriser les actions présentées dans le Plan d’action pour renforcer le secteur des technologies de l’information et des communications, plan co-développé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et l’organisme Numana.

Parmi les pistes d’action, celle qui a le plus interpellé est d’assurer un meilleur arrimage entre les jeunes pousses en technologies et les grandes entreprises. De plus, les participants souhaitent jouer un rôle actif afin de stimuler l’innovation et d’accélérer le virage numérique dans l’ensemble des secteurs de l’économie.

Les acteurs du milieu croient aussi que les gouvernements devraient accorder une plus grande importance à l’accélération de l’innovation technologique et à la mise en place d’infrastructures numériques. Selon Relançons MTL, la promotion de l’expertise locale dans les sous-secteurs porteurs et en demande devrait également faire partie des priorités gouvernementales.

Le plan d’action fait état du fait que le secteur des technologies de l’information a pu tirer profit de la croissance de sous-secteurs spécifiques comme les technologies de la santé, l’automatisation, la cybersécurité, l’expérience client numérique, le commerce en ligne ou encore la transformation numérique.

« Les technologies de l’information et des communications (TIC) peuvent grandement aider les entreprises à s’adapter à une nouvelle réalité. Dans la tourmente, l’écosystème des TIC a démontré sa capacité à réagir rapidement, et ce, dans plusieurs aspects de nos vies, dont la santé et le travail, a souligné François Borrelli, président de Numana, dans un communiqué transmis à Direction informatique. Faisant face à des défis importants tels que la course au talent qui freine la croissance de plusieurs entreprises, le futur est toutefois prometteur pour les TIC au Québec alors que de plus en plus d’entreprises se transforment et se numérisent. »

Articles connexes

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le cabinet juridique montréalais LPC Avocat a déposé une demande d’autorisation d’action collective contre le géant des télécommunications Rogers Communications en raison de la panne de son réseau vendredi dernier qui a privé bon nombre de Canadiens de service durant au moins 15 heures.

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Bonne nouvelle pour les résidents de la ville de Québec : Bell lance aujourd’hui un service Internet pure fibre qui permet des vitesses de téléchargement de 3 Gbit/s. La vitesse de téléversement de ce service est également de 3 Gbit/s.

Telus investira 11 G$ et créera 7 000 nouveaux emplois au Québec

Telus annonce aujourd’hui des investissements de 11 milliards de dollars sur quatre ans dans son infrastructure réseau, dans ses activités opérationnelles et dans le spectre au Québec. Elle s’engage de plus à investir 70 milliards de dollars à l’échelle du Canada d’ici 2026.

Plus de 7,5 G$ de Québec pour « inventer, développer, commercialiser »

Le gouvernement du Québec annonce la Stratégie québécoise de recherche et d'investissement en innovation 2022-2027 sous le thème « Inventer, développer, commercialiser ».

Internet haute vitesse pour tous : l’initiative progresse

Le gouvernement du Québec annonce aujourd'hui l'octroi d'un financement de 50 M$ afin de déployer un service Internet haute vitesse par satellite de Starlink dans quelques 10 000 foyers québécois pour lesquels une connexion directe n’est pas possible.