Les violations de données persistent malgré la sensibilisation

La culture des organisations permet aux violations de données de demeurer fréquentes auprès de détaillants et restaurants, rapporte IT Business Canada.Illustration du concept de sécurité et d'un écran tactile

IT Business Canada souligne que les violations de données semblent ne pas cesser de survenir, depuis les cas médiatisés de Target, Home Depot et Staples, bien qu’à la fois les consommateurs et les détaillants soient sensibilisés aux conséquences négatives de ces violations de données.

Un expert en architecture de données, qui est cité par IT Business Canada, propose comme explication la théorie économique du cygne noir, qui est utilisée pour décrire un événement qui a un impact important quand il survient, mais dont l’anticipation est difficile.

« Pendant des années, les entreprises croyaient que les violations de données ne pouvaient pas leur arriver à elles, car elles semblaient rares et dispersées dans le temps » précise IT Business Canada.

De plus, bien que les entreprises se soient mises à mieux percevoir les risques, avec le temps et la multiplication des exemples, ainsi qu’à investir en outils de détection d’intrusions potentielles de réseau, des problèmes persisteraient en matière d’outils et de personnel en technologies de l’information (TI).

Le spécialiste mentionne que le personnel de sécurité parvient parfois à identifier une menace, comme dans le cas de Target, mais qu’un manque de ressources humaines en TI empêche quelques fois des enquêtes approfondies sur ces menaces.

Également, des outils de détection seraient parfois trop compliqués pour des membres du personnel, surtout dans les petites et les moyennes entreprises.

« Dans une organisation, la sécurité est perçue comme un vecteur de coûts, et elles veulent prendre des raccourcis, nous devons nous éloigner de cette perception », soutient l’expert.

Lire l’article au complet sur le site d’IT Business Canada (en anglais)

Articles connexes

Attentes et comportement des consommateurs québécois sur la confidentialité des données

Les résultats d’un sondage publiés cette semaine par GetApp Canada explorent les pratiques des Québécois quant à la confidentialité de leurs données. Il s’agit du second volet d’une enquête auprès de 230 consommateurs québécois.

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

C’est cette semaine que SAS annonçait les gagnants de son Hackathon 2022. Parmi 70 équipes qualifiées du monde entier et 50 soumissions, SAS a retenu 13 équipes pour leur innovation utilisant l'intelligence artificielle infonuagique Viya de SAS, Microsoft Azure et d'autres technologies. 

Bris de la confidentialité de renseignements personnels de candidats à Québec

Des documents et des fichiers du gouvernement du Québec contenant des renseignements personnels au sujet de 31 540 personnes ont été trouvés sur des supports informatiques externes au domicile d’un employé de la fonction publique.

Internet haute vitesse moins cher pour familles à faible revenu

Une initiative du gouvernement fédéral permet que des accès plus abordables à Internet haute vitesse soient proposés aux familles à faible revenu.