Les violations de données persistent malgré la sensibilisation

La culture des organisations permet aux violations de données de demeurer fréquentes auprès de détaillants et restaurants, rapporte IT Business Canada.Illustration du concept de sécurité et d'un écran tactile

IT Business Canada souligne que les violations de données semblent ne pas cesser de survenir, depuis les cas médiatisés de Target, Home Depot et Staples, bien qu’à la fois les consommateurs et les détaillants soient sensibilisés aux conséquences négatives de ces violations de données.

Un expert en architecture de données, qui est cité par IT Business Canada, propose comme explication la théorie économique du cygne noir, qui est utilisée pour décrire un événement qui a un impact important quand il survient, mais dont l’anticipation est difficile.

« Pendant des années, les entreprises croyaient que les violations de données ne pouvaient pas leur arriver à elles, car elles semblaient rares et dispersées dans le temps » précise IT Business Canada.

De plus, bien que les entreprises se soient mises à mieux percevoir les risques, avec le temps et la multiplication des exemples, ainsi qu’à investir en outils de détection d’intrusions potentielles de réseau, des problèmes persisteraient en matière d’outils et de personnel en technologies de l’information (TI).

Le spécialiste mentionne que le personnel de sécurité parvient parfois à identifier une menace, comme dans le cas de Target, mais qu’un manque de ressources humaines en TI empêche quelques fois des enquêtes approfondies sur ces menaces.

Également, des outils de détection seraient parfois trop compliqués pour des membres du personnel, surtout dans les petites et les moyennes entreprises.

« Dans une organisation, la sécurité est perçue comme un vecteur de coûts, et elles veulent prendre des raccourcis, nous devons nous éloigner de cette perception », soutient l’expert.

Lire l’article au complet sur le site d’IT Business Canada (en anglais)

Articles connexes

Les équipes de données cherchent à embaucher cette année, révèle un rapport sur l’industrie canadienne des données

Malgré les nombreuses séries de licenciements sur la scène technologique, la plupart des entreprises et leurs équipes de données ont l'intention de croître en 2023, avec 67 % des équipes de données au Canada embauchant, selon une nouvelle étude de Hello World Recruitment.

Flare annonce une nouvelle ère du renseignement sur les cybermenaces avec son assistant alimenté par l’IA 

Flare, un fournisseur de surveillance des cyber risques de Montréal en affaires depuis 2017, lance aujourd’hui sa fonctionnalité d’assistant alimenté par l’intelligence artificielle [IA) pour améliorer la capacité des équipes de sécurité à répondre aux menaces qui émergent rapidement.

Un rapport d’Info-Tech met en évidence les principales tendances en matière de données et d’analyse pour 2023 

Info-Tech Research Group a publié la semaine dernière son rapport Data and Analytics Trend 2023, un document qui se penche sur les tendances de pointe auxquelles les organisations et les responsables informatiques devront se préparer au cours des prochains mois. 

Nouvelle norme nationale du Canada sur  « l’intégration sans copie »

Le Conseil de gouvernance numérique (autrefois le Conseil stratégique des DPI) et la Data Collaboration Alliance ont annoncé la publication de la norme nationale approuvée par le Conseil canadien des normes CAN/CIOSC 100-9, Gouvernance des données – Partie 9 : Intégration sans copie.

Une étude d’Aptum explore la meilleure façon de lutter contre les coûts imprévus de l’infonuagique

Le fournisseur de services gérés hybrides multi-nuage Aptum publiait la semaine dernière la troisième partie de son étude annuelle sur l'impact de l’infonuagique 2022, le principal point à retenir étant que l’infonuagique a entraîné des coûts plus élevés que prévu pour 73 % des décideurs informatiques interrogés.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.