Les TIC sous le signe de la santé


Jean-François Ferland - 07/09/2007

Un centre technologique à l’intention des jeunes patients est inauguré dans un centre hospitalier de Québec – Medical Intelligence et Aptilon dévoilent leurs résultats financiers – Emergis obtient un nouveau contrat et des renouvellements d’ententes.

Les technologies au chevet des enfants hospitalisés

Un centre technologique, implanté au Centre mère-enfant du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ) sous le nom de « projet CLICK », permet dorénavant aux enfants de maintenir un contact avec les parents, les amis et l’école lors de séjours de longue durée à l’hôpital.

Ce centre, dont la création avait été annoncée en mai 2006, est composé d’un réseau d’accès sans fil, d’ordinateurs portatifs, divers périphériques des consoles de jeu vidéo et des logiciels, ainsi qu’un portail Internet nommé « Sans frontières ». Il constitue le deuxième centre de la sorte à être implanté au Canada. Le premier a été inauguré en 2005 dans un hôpital pour enfants à Ottawa en Ontario.

Microsoft Canada a fourni le matériel et les logiciels, la liaison à l’Internet, du soutien technique, le mobilier et une aide de la part d’employés. Le fournisseur de produits et services a également fait un don de 500 000 $ pour soutenir le projet.

Des représentants de la Fondation du CHUQ, de Microsoft et du Réseau Santé-Enfants ont indiqué que ce centre permettrait aux enfants de profiter d’une meilleure qualité de vie et de réaliser un séjour plus agréable à l’hôpital. Le centre CLICK a été inauguré en présence du premier ministre du Québec Jean Charest et du ministre de la Santé et des Services sociaux Philippe Couillard.

Résultats de deuxième trimestre chez Medical Intelligence

Medical Intelligence Technologies de Québec, spécialisée en solutions de télésécurité médicale personnelle, a obtenu des revenus de 23 000 dollars et une perte nette de plus de 2,2 millions de dollars lors du deuxième trimestre de son année financière 2007 qui a pris fin le 30 juin dernier.

Lors de ce trimestre, Medical Intelligence a entamé la commercialisation de son bracelet de localisation en Espagne, réalisé des essais techniques en vue de la distribution du produit au Royaume-Uni et signé une lettre d’entente de commercialisation avec ASM Research aux États-Unis. L’entreprise a également terminé le développement d’un bouton panique GPS.

Pour le premier semestre de l’année en cours, les revenus rapportés par Medical Intelligence sont de 39 000 dollars et la perte nette est de plus de 3,4 millions $. Lors des périodes équivalentes de l’année précédente, l’entreprise n’avait pas généré de revenus, mais avait rapporté des pertes de 1,3 million $ pour le premier trimestre et de 2,1 millions $ pour le premier semestre. Une bonne partie des pertes rapportées est attribuable aux frais de commercialisation initiale des produits de l’entreprise.

Bilan de mi-année chez Aptilon

Aptilon de Montréal, un prestataire de services Web qui permettent aux représentants de produits médicaux de réaliser des séances de vente en direct auprès des médecins via l’Internet, a publié les résultats de son deuxième trimestre financier.

Au terme de cette période, l’entreprise a obtenu des revenus de 2 102 184 $, en augmentation de 72 % en rapport aux revenus du deuxième trimestre de l’année 2006. La perte nette est de 1 070 192 $. La perte nette s’explique par l’augmentation du financement voué à « accroître l’accès aux médecins », explique l’entreprise, à la hausse des budgets de vente et de marketing ainsi qu’à la croissance des frais généraux et d’administration.

Pour les six mois complétés à ce jour, les revenus ont de 4 354 609 $, soit le double des revenus obtenus lors du premier semestre de l’année 2006, alors que la perte nette est de 1 915 992 $.

Contrats établis et renouvelés pour Emergis

Emergis de Montréal, qui conçoit et commercialise des solutions électroniques pour le secteur de la santé et des services financiers, a paraphé une entente de trois ans avec Rx Canada. Il s’agit d’un organisme qui développe des programmes d’observance de la médication où les patients obtiennent, de façon confidentielle, de l’information personnalisée sur leurs médicaments.

Selon l’entente, Emergis intégrera la plate-forme logicielle Rx Gateway de cet organisme à ses systèmes de gestion des pharmacies, afin d’offrir aux pharmaciens un accès direct à des outils et à des renseignements liés à l’observance de la médication. Les pharmaciens profiteront de cette intégration pour établir l’admissibilité des patients aux programmes de l’organisme, procéder à leur inscription et réaliser la tenue de consultations en ligne au moyen d’une fonction de messagerie bidirectionnelle.

D’autre part, Emergis a indiqué qu’elle avait renouvelé des ententes de services avec ses grands clients assureurs. L’entreprise a également établi une entente renouvelée avec la compagnie d’assurance Sun Life pour une durée maximale de cinq ans. Cette entente vise la poursuite d’utilisation d’une solution d’adjudication de demandes de règlement de médicaments et de transport des demandes de règlement des soins dentaires.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+