Les TI en bref


Jean-François Ferland - 20/01/2006

De Marque s’installe en France – Deux entreprises procèdent à des acquisitions – Cinq bougies pour l’Alliance numériqc

De Marque s’installe en France

De Marque, l’entreprise de Québec spécialisée en logiciels et en contenus reliés à l’acquisition des connaissances et à la maîtrise des apprentissages, prend d’assaut l’Europe en inaugurant un bureau à Paris en France.

Cette implantation en sol français vise à soutenir la progression des affaires du développeur sur le marché européen. Notamment, De Marque oeuvrera à la distribution d’Inspiration, un logiciel scolaire d’organisation des idées et de développement de la pensée visuelle produit par le développeur américain Inspiration Software qui a été adapté par l’entreprise québécoise en 2004.

Également, le bureau français entamera en février la commercialisation d’une version adaptée au curriculum scolaire français de Scoop! – Apprendre en ligne, un service en ligne d’accompagnement pédagogique qui offrira par abonnement aux enseignants quatre scénarios d’activités basés sur l’actualité. De plus, De Marque prépare le lancement d’une version du Guide annuel des sites Web pour la réussite scolaire adaptée pour le marché européen. Ce livre, imprimé dans la collection L’École branchée, est présentement adapté par les Éditions Fabert de France.

Ces projets s’ajoutent aux activités de commercialisation des logiciels grand public tels que le logiciel d’apprentissage de l’utilisation d’un clavier d’ordinateur Tap’Touche qui est offert sur CD ainsi que dans une version en ligne. qui est destinée aux établissements d’enseignement primaire, secondaire et postsecondaire.

Pour assurer le bon fonctionnement de la nouvelle exploitation parisienne et le développement du marché européen, le président-directeur général de De Marque, Marc Boutet, s’établira dans la Ville-Lumière jusqu’en mai prochain.

Deux entreprises procèdent à des acquisitions

B2B2C, un fournisseur de services d’accès à Internet par liaison commutée ou à haute vitesse, d’hébergement de sites et de téléphonie IP pour les marchés d’affaires et résidentiel au Québec et en Ontario, annonce l’acquisition de Abacom services Internet de Sherbrooke.

Abacom a été le premier fournisseur d’accès à Internet indépendant à entamer son exploitation dans la principale ville de l’Estrie en 1995 et compte aujourd’hui 8 000 clients. Le président de l’entreprise Alain Parsons continuera d’en assumer les opérations. Dans un communiqué, M. Parsons a indiqué que l’acquisition permettra au FAI d’améliorer sa position sur le marché par l’offre à la clientèle de nouveaux services provenant de B2B2C, dont celui de l’accès téléphonique local par protocole IP.

Compugen, une entreprise de Montréal qui offre des solutions et des services technologiques et d’intégration de systèmes aux moyennes et aux grandes entreprises, a indiqué de son côté qu’elle avait procédé à l’acquisition de Groupe Conseil LSGI de Laval. Cette firme de services-conseils, fondée en 1989, est spécialisée dans les services et les solutions destinées au secteur des soins de la santé au Québec.

L’acquisition, dont les détails n’ont pas été divulgués, vise à capitaliser sur les partenariats, les connaissances et les relations avec la clientèle des deux entités pour commercialiser des solutions auprès des organismes et des établissements reliés à la prestation de soins de santé. Norman Renaud, le président et chef de la direction de Groupe Conseil LSGI, continuera de diriger son équipe qui exercera ses activités depuis les bureaux montréalais de Compugen.

Cinq bougies pour l’Alliance numériqc

L’Alliance numériqc, le regroupement qui agit à titre de réseau d’affaires pour l’industrie québécoise du multimédia et des contenus interactifs, fête ce mois-ci ses cinq ans. C’est en janvier 2001 que l’entité entamait ses activités, à la suite de la fusion de l’Association des producteurs en multimédia du Québec (APMQ), du Consortium multimédia CESAM et du Forum des inforoutes et du multimédia (FIM).

L’organisme, qui a traversé l’éclatement de la bulle technologique qui est survenu peu après sa formation, semble s’être bien tiré d’affaire. L’association a raffermi ses positions grâce à l’adaptation de ses activités pour faire croître son autofinancement, au soutien des partenaires financiers gouvernementaux, ainsi qu’aux efforts déployés par les membres de l’équipe de gestion, du conseil d’administration et des comités sectoriels. La modification récente de la structure d’adhésion a permis d’accueillir soixante nouveaux membres et de hausser le nombre de membres à 200, alors qu’une catégorie réservée aux membres grands partenaires a permis de regrouper des entreprises et des organisations qui avaient manifesté le soin de s’impliquer davantage au sein de l’association.

L’Alliance numériqc, menée par le directeur général Gilles Bertrand, accorde présentement son attention à d’importants défis qui se pointent à l’horizon pour l’industrie québécoise des contenus interactifs et du multimédia. L’interconnectivité technologique, la capacité croissante des réseaux, la mobilité, la convergence et la segmentation des marchés porteront les membres de l’organisme à se concerter et à agir afin que le secteur des technologies de l’information où ils oeuvrent puisse profiter des opportunités qui se présenteront sous peu.

Joyeux anniversaire à ce regroupement!




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+