Les TI en bref


Jean-François Ferland - 13/04/2007

Le grand patron de Nstein part, son remplaçant arrive – Sommet international en arts médiatiques au Québec – TechnoMontréal voit le jour – En quelques octets

Le grand patron de Nstein part, son remplaçant arrive

Nstein, qui développe et commercialise des solutions logicielles de gestion de contenu pour les industries de l’édition électronique et des médias, subit un important changement à sa haute direction. Mario Girard, le président du conseil, chef de la direction et fondateur de l’entreprise, a annoncé qu’il cesse d’exercer les fonctions qu’il a occupées durant cinq ans.

M. Girard a indiqué que la période de croissance soutenue des dernières années constituait un bon moment pour prendre une telle décision. Il a dit croire qu’un nouveau chef de la direction permettra à l’entreprise « de maintenir le rythme de sprinter essentiel pour demeurer en tête de peloton. » M. Girard a également confirmé qu’il participerait à au nécessaire exercice de transition.

Mario Girard a fondé Nstein en 1999 en effectuant un essaimage à partir de l’entreprise Gespro Technologies, spécialisée en prestation de services-conseils et en vente de logiciels, qu’il avait également fondée en 1984. Nstein, qui a constamment acquis des clients et paraphé des ententes de développement technologique pour ses produits, en plus de procéder à des acquisitions stratégiques, a rapporté un chiffre d’affaires de 10,7 M$ au terme de l’année 2006. L’entreprise montréalaise exploite des bureaux aux États-Unis et en Europe.

Quelques jours plus tard, le conseil d’administration de Nstein a annoncé la nomination de Luc Filiatreault au poste de président et chef de la direction de l’entreprise. M. Filiatreault, qui compte une vingtaine d’années d’expérience dans l’industrie des TIC, a cofondé le Groupe Informission (maintenant une propriété de Quebecor), a occupé les fonctions de président du portail d’affaires BellZinc, puis a œuvré dans le domaine de l’aérospatiale.

Avant de joindre Nstein, M. Filiatreault occupait depuis 2006 le poste de président et chef de la direction du fournisseur de solutions de gestion pour les municipalités PG Mensys, qui a été acquis par Harris Computer Systems en mars 2007. M. Filiatreault pourrait également participer à un placement privé d’un million de dollars dans Nstein en contribuant la somme de 250 000 $.

Par ailleurs, Nstein a annoncé que l’administrateur Michel Lozeau occupera par intérim les fonctions de président du conseil d’administration jusqu’à l’assemblée des actionnaires qui aura lieu le 23 avril prochain.

Sommet international en arts médiatiques au Québec

Le premier Sommet international du Planetary Collegium, un événement consacré aux arts médiatiques et aux technologies, aura lieu du 19 au 22 avril 2007 à l’UQÀM, à Montréal. Soixante artistes, chercheurs et théoriciens en provenance d’une quinzaine de pays y donneront des conférences et y présenteront des résultats de recherche dans plusieurs disciplines, comme les communications, le design, l’architecture, les environnements immersifs, la biologie et les « nano-arts », ainsi que dans les grandes disciplines artistiques de la musique, du théâtre, de la danse, de la vidéo et du cinéma.

Le Planetary Collegium est une communauté de recherche transdisciplinaire qui est consacrée aux arts médiatiques. Fondé en 2003 par un professeur de l’Université de Plymouth en Angleterre, ce centre compte des nœuds en Suisse, en Allemagne et en Chine. Les chercheurs et étudiants se réunissent par chapitre et procèdent à des sessions en ligne sur l’Internet, mais l’événement montréalais constituera une première rencontre physique d’envergure internationale.

Le Centre interuniversitaire des arts médiatiques de l’UQÀM , l’Institut de recherche et création en arts et technologies médiatiques Hexagram, la Société des arts technologiques (SAT) et le centre d’artistes Oboro sont les organismes organisateurs de l’événement.

TechnoMontréal voit le jour

TechnoMontréal, une grappe industrielle consacrée au développement de l’industrie des technologies de l’information et des communications de Montréal et des environs, a été officiellement inaugurée. Cette initiative est, en fait, issue de la politique de développement économique qui avait été mise de l’avant en 1991 par le maire de Montréal Gérald Tremblay, alors qu’il était ministre québécois de l’Industrie dans le gouvernement de Robert Bourassa.

L’organisme est voué à l’amélioration de la compétitivité et de la capacité d’innovation des entreprises, ainsi qu’au renforcement de la position de l’industrie sur la scène mondiale par des stratégies de promotion et de partenariat. TechnoMontréal, qui bénéficie de l’appui des milieux des affaires et de l’enseignement, des associations industrielles et le secteur public, bénéficiera d’une subvention annuelle de 600 000 $, octroyée par les gouvernements fédéral, provincial et municipal, au cours des trois prochaines années.

La création de 15 000 à 25 000 emplois, l’augmentation de 25 % des ressources en R&D dans les entreprises et les universités et la croissance de 30 % des exportations sont les objectifs établis pour la période 2007-2010. TechnoMontréal poursuivra des projets d’accroissement de la compétitivité des entreprises, de l’intérêt des jeunes envers des carrières en TIC et du soutien gouvernemental. L’établissement de centres d’excellence, de rapprochements entre les chercheurs et les entreprises et la création de programmes et de stratégies pour cibler les marchés étrangers est également au programme.

TechnoMontréal exploite un portail dont les contenus d’actualités sont fournis, en français, par Direction informatique et LesAffaires.com, et, en anglais, par ITbusiness.ca.

En quelques octets

iWeb Technologies, qui offre des services d’hébergement Web dédié dans des centres de données, obtient un million $ en financement de la Banque de Montréal pour procéder à l’achat de matériel serveur.

CEDROM-SNi, qui œuvre à la gestion et à la distribution de nouvelles écrites en format électronique, a paraphé des partenariats avec MediaMiser, un prestataire de services de consultation et de logiciels en analyse des médias de l’Ontario, et Newfound Media, de Terre-Neuve, qui est spécialisée en surveillance médiatique.

Un sondage d’IDC Canada attribue à la firme québécoise de services-conseils Groupe CGI le premier rang des fournisseurs de services de sécurité gérés au Canada.

CAE, spécialisé en production de simulateurs et en formation dans le domaine de l’aérospatiale, a signé des contrats avec les compagnies RyanAir et IndiGo pour former près de 1 500 pilotes au cours des quatre prochaines années.




Tags: , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+