Les TI en bref


Jean-François Ferland - 12/05/2006

Un parc technologique Microsoft pour les enfants au CHUQ – L’actualité vidéo internationale à partir d’un site montréalais – Interstar Technologies vendue à la française Sagem – Un prestataire de services pour l’industrie du jeu vidéo s’installe à Montréal – En quelques octets

Un parc technologique Microsoft pour les enfants au CHUQ

Le concepteur de logiciel et de matériel informatique Microsoft Canada a annoncé qu’un programme nommé CLICK, pour Child Life Interactive Computers for Kids, sera implanté du Centre mère-enfant du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ). Ce programme a pour but de fournir du matériel informatique, des logiciels, des connexions sans fil à Internet et des consoles de jeux XBox aux enfants qui procèdent à des séjours fréquents ou prolongés dans ce centre hospitalier de la Capitale-Nationale.

Selon les instigateurs du projet chez Microsoft Canada, le programme vise à permettre à ces enfants, par le biais des TIC, de naviguer sur Internet, de communiquer avec les membres de leur famille et leurs amis ainsi qu’avec leurs enseignants dans le contexte de leur apprentissage scolaire. Microsoft fournira à l’institution hospitalière des blocs-notes, des ordinateurs de table, des tablettes PC, des caméras Web, des accès sans fil et des connexions de chevet pour établir des liaisons avec le réseau Internet, des consoles de jeu accompagnées de jeux pour les divers groupes d’âge ainsi que du mobilier. Une assistance technique et un soutien seront également fournis aux employés du CHUQ.

Il s’agit de la deuxième implantation de ce programme au Canada et de la première implantation de la sorte au Québec. La première initiative a eu lieu au Centre hospitalier de l’est de l’Ontario (CHEO) à Ottawa.

L’actualité vidéo internationale à partir d’un site montréalais

MediaScrape, une entreprise dont le siège social est établi à Montréal, a lancé un site éponyme qui regroupe des vidéos d’actualité provenant des quatre coins de la planète.

Les vidéos, regroupées selon quatre régions (Amériques, Asie Pacifique, Moyen-Orient et Afrique, Europe), proviennent d’agences de presse réputées comme Reuters, Associated Press et La Presse Canadienne, tout comme de télédiffuseurs locaux de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan, de la Géorgie et de la Turquie. Ce site Web, qui incite également les individus à soumettre leurs vidéos, se donne comme objectif de constituer « un lieu pour le journalisme individuel en puissance à titre de forme la plus démocratique de reportage de l’information. »

Entre soixante-dix et quatre-vingt-dix capsules seront publiées en premier plan sur le site, avec un rafraîchissement des contenus aux trente minutes. Les vidéos, qui conserveront la trame sonore originale, mais seront dotés de sous-titres en anglais, sont archivés et retrouvables au moyen d’un moteur de recherche. La visualisation sera gratuite grâce à l’affichage de publicités à l’écran. Le service nécessite un module Windows Media Player.

Interstar Technologies vendue à la française Sagem

Interstar Technologies, une entreprise de Montréal qui produit des solutions de serveurs de télécopie en réseaux IP convergents, a été acquise par l’entreprise française Sagem Communication.

Interstar avait lancé en 1996 son premier produit, soit LightningFAX, une solution de serveur analogique. Son produit de dernière génération qui fonctionne sous protocole IP sans carte de communication, XMediusFAX, est utilisé par des entreprises, des gouvernements et des fournisseurs de services dans une trentaine de pays. Sagem Communication, pour sa part, commercialise des solutions basées sur des terminaux et des serveurs informatiques à l’intention des petites, des moyennes et des grandes entreprises.

La nouvelle filiale formée au terme de cette transaction, qui a été nommée Sagem Interstar, compte commercialiser sous peu des solutions intégrées qui fonctionneront sous la plate-forme IP.

Un prestataire de services pour l’industrie du jeu vidéo s’installe à Montréal

VMC Game Labs, une entreprise spécialisée en prestation de services d’essai et de soutien pour les entreprises de l’industrie du jeu vidéo, s’implante en sol montréalais.

L’entreprise exploitera un site de 15 000 pieds carrés pour procéder à des activités de développement et de test pour le compte de concepteurs de jeux vidéo sur PC et sur les consoles. 165 emplois seront créés pour ce bureau montréalais. Elle exploite des bureaux aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Inde.

L’accès à un bassin de main-d’œuvre qualifiée, les faibles coûts d’exploitation, la localisation de la ville, des conseils de l’organisme Montréal International ainsi que des incitatifs de l’organisme gouvernemental Investissement Québec ont incité l’entreprise à choisir Montréal comme lieu d’implantation de ce nouveau centre.

VMC Game Labs offre des services reliés à l’assurance de la qualité, à la compatibilité matérielle, à la documentation technique, au soutien technique, au service à la clientèle et à la gestion de jeux en ligne et en réseau pour les concepteurs de l’industrie du jeu vidéo. Il s’agit d’une filiale de VMC, une entreprise de Redmond aux États-Unis qui fournit divers services dans le domaine des TIC qui vont du test et de l’assurance de la qualité au soutien technique, en passant par l’implantation de systèmes, les centres d’assistance internes et la gestion des centres de données.

VMC est elle-même une filiale de Volt Information Sciences, une entreprise qui fournit des services de main-d’œuvre et des solutions d’information et de télécommunications à l’échelle internationale.

En quelques octets

Teksystems Canada, un fournisseur de services d’exécution technologique dont le siège social est établi à Ottawa, annonce qu’il ouvrira un bureau à Montréal pour desservir le marché du Québec.

Hier et aujourd’hui, 11 et 12 mai, au Cégep de Limoilou à Québec, des étudiants du niveau collégial ont participé aux compétitions informatiques des 9ième Olympiades québécoises de la formation professionnelle et technique, dans les catégories Gestion de réseaux et Informatique de gestion.

Le 17 mai 2006, au même moment où elle célébrera l’anniversaire de sa création en 1865, l’Union internationale des télécommunications célébrera la première Journée mondiale de la société de l’information, anciennement nommée Journée des télécommunications et décernera le prix de la Société mondiale de l’information à deux personnalités qui ont contribué à réduire la fracture numérique, soit le président Abdoulaye Wade du Sénégal et le professeur Muhammad Yunus du Bangladesh.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+