Les Québécois plus friands de webtélé et de lecture en continu

Un Québécois sur deux utiliseraient désormais la webtélé gratuite et un sur cinq la webtélé payante, comme Netflix ou iTunes, selon le CEFRIO.Logo du CEFRIO

Comme chaque année depuis 15 ans, le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO) publie son étude NETendances. Le volet divertissement en ligne de l’édition 2015 met en lumière la progression du nombre de Québécois qui regardent la webtélé. Le nombre d’adultes regardant en ligne ou téléchargeant des émissions, séries ou films serait passé à 39 %.

De plus, la moitié des Québécois pourraient accéder à Internet depuis leur télévision connectée. Consoles de jeu (29 %), ordinateurs (28 %), appareils mobiles (23 %), télévisions intelligentes (17 %) et lecteurs multimédias en continu (14 %) sont utilisés pour se brancher à Internet sur son téléviseur. « Il y a longtemps que l’ordinateur n’est plus la seule plateforme de prédilection des adultes québécois pour leur divertissement en ligne. […] La multiplication des écrans est un phénomène bien réel en 2015 », a indiqué, par communiqué, Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing au CEFRIO.

L’activité de divertissement en ligne la plus pratiquée reste l’écoute de vidéos en ligne. YouTube, DailyMotion ou Viméo auraient conquis plus de 53 % des Québécois, soit 4,7 points de plus que l’an dernier.

Côté musique en lecture en continu, près de 32 % des Québécois seraient désormais adeptes des services comme Spotify, Songza ou encore Apple Music. Ils seraient aussi nombreux à avoir l’habitude d’écouter la radio en ligne en direct ou en différé.

Le jeu en ligne gagnerait lui aussi en popularité pour toucher près de 40 % des adultes Québécois. Environ une personne sur cinq jouerait en réseau sur une console ou sur un ordinateur et 13 % des Québécois s’y adonneraient sur les réseaux sociaux.

Lire aussi :

Hausse du branchement des téléviseurs à Internet

Hausse prévue de 59 % du trafic de données mobiles en 2015

Articles connexes

Starlink introduira un plafond de données au Canada et aux États-Unis

Le service Internet par satellite Starlink comportera un plafond de données pour les utilisateurs canadiens et américains à partir de décembre 2022, a annoncé la société dans des courriels à ses abonnés.

La performance des réseaux canadiens pratiquement inchangée

La société de recherche sur les réseaux Ookla a récemment publié son analyse trimestrielle de l'Internet mobile et fixe pour le Canada. Avec la prolifération des environnements de travail hybrides, les performances des réseaux deviennent de plus en plus importantes. À cet égard, le rapport démontre que les vitesses mobiles du Canada seraient suffisantes pour prendre en charge la plupart des fonctions de travail à distance comme les réunions Zoom et les applications de bureau à distance.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.

Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

À la suite de la panne majeure de ses services cellulaires, de câbĺodistribution et d'Internet qui a commencé tôt vendredi matin et qui perdure, le président et chef de la direction de Rogers Communications, Tony Staffieri, a publié un nouveau message expliquant ce que l'entreprise croit en être la cause : « une panne du réseau suite à une mise à jour de maintenance de notre réseau central, qui a provoqué un dysfonctionnement de certains de nos routeurs tôt vendredi matin ».

Rogers présente des excuses après une panne majeure

Rogers Communications s’est excusée publiquement après qu’une panne majeure de son réseau ait laissé des millions d’utilisateurs et d'entreprises canadiens sans services Internet et mobiles le 8 juillet.