Les PME peu intéressées par l’infonuagique?

Un sondage international révèle que les dirigeants de PME ont d’autres priorités que l’informatique en nuage, souligne IT Business.ca.

Illustration du concept d'informatique en nuage
(Photo : iStock)

Un sondage qui a été effectué par la firme anglaise Oxford Economics auprès de plus de 2 100 dirigeants de petites et moyennes entreprises dans vingt-et-un pays révèle que les petites et moyennes entreprises s’intéressent plus à la veille commerciale, à la mobilité et aux affaires sociales qu’à l’informatique en nuage.

À l’échelle mondiale, la moitié des petites et moyennes entreprises qui ont pris part au sondage auraient indiqué qu’un investissement dans un logiciel de gestion commercial, tel qu’un progiciel de gestion intégré, constituait une priorité. 43 % des PME souhaiteraient réaliser un investissement en analytique, 37 % dans les technologies mobiles, 35 % dans les technologies dites « sociales » et 35 % en infonuagique.

Dans l’article publié par IT Business – une publication sœur de Direction informatique -l’analyste responsable de l’étude chez Oxford Economics fait part de son étonnement face aux résultats du sondage. Il souligne que l’informatique en nuage peut aider les PME à adopter les technologies auxquelles elles accordent plus de priorité tout en économisant du temps et de l’argent.

Le sondage, qui a été effectué pour le compte de l’éditeur de progiciels SAP, a été réalisé auprès des chefs de la direction, des responsables des technologies de l’information, des responsables des finances, des directeurs des ventes ou des directeurs du marketing d’entreprises dont les revenus annuels sont situés entre 20 millions de dollars et 750 millions de dollars.

Lire l’article complet dans le site web d’IT Business.

Dans le site web de SAP, un document d’information contient un tableau qui fait état des technologies qui sont utilisées ou souhaitées par les PME de l’Amérique du Nord qui ont participé au sondage d’Oxford Economics.

On y observe que l’informatique en nuage arrive au cinquième et dernier rang des technologies dans lesquelles les PME réaliseraient des investissements présentement (37 %) ou au cours des trois prochaines années (47,5 %).

Toutefois, le taux de croissance de l’infonuagique pourrait être le plus élevé au cours des trois prochaines années parmi les cinq technologies qui ont été mentionnées dans le sondage qui a été réalisé auprès des PME (28,4 %).

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

OVHcloud nommé « Major Player » par IDC MarketScape

OVHcloud, une entreprise européenne du domaine de l’infonuagique, a été nommée « Major Player » dans l’étude « IDC MarketScape: Worldwide Public Cloud Infrastructure as a Service 2022 Vendor Assessment »

Les États-Unis au quatrième rang, le Canada au cinquième sur l’échelle de la cybersécurité

Le Canada se classe au cinquième rang parmi 20 pays pour sa préparation et sa réponse aux menaces de cybersécurité, selon une norme créée par une revue universitaire et un fournisseur de sécurité.

Dell Technologies étend ses capacités de protection des données multi nuage

La texane Dell Technologies annonce aujourd’hui des ajouts à Dell PowerProtect Data Manager, son logiciel de protection des données d'entreprise, ainsi qu'un nouveau composant dans ses services de stockage de données APEX, qui visent à aider à protéger les organisations contre la menace croissante des cyberattaques, à simplifier les opérations informatiques et soutenir les principes de vérification systématique (Zero Trust).

Les bénéfices au 4è trimestre des géants de la technologie laissent présager de gros problèmes, selon un analyste

Selon Scott Bickley, analyste des technologies de l’information, la nouvelle selon laquelle les géants de la technologie ont annoncé des bénéfices plus faibles que prévu la semaine dernière n'est qu'un des nombreux signaux indiquant qu'il ne s'agit pas simplement d'un coup dur, mais d'un signe de ce qui pourrait devenir une grave crise économique mondiale.

La moitié des professionnels de la sécurité pensent que les risques dans le nuage sont plus importants que sur site

Alors que les organisations se tournent de plus en plus vers l’infonuagique, il n'est pas surprenant que les cybercriminels attaquent de plus en plus les applications basées sur le nuage.