Les personnes avec un TSA peuvent aider des entreprises


Lynn Greiner - 05/04/2022

Un rapport se penche sur les manières dont les personnes avec un TSA peuvent aider des entreprises dans un contexte de rareté de main-d’oeuvre.

Source : alvarez / Getty

Près de la moitié des employés avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ne se sentent pas à l’aise de divulguer leur neurodiversité aux employeurs, selon un rapport conjoint publié hier par Deloitte Canada et Auticon Canada.

Auticon Canada est un cabinet-conseil mondial en matière de technologie, dont l’objectif est d’aider des entreprises à s’intéresser à des personnes avec un TSA, notamment par le biais de l’éducation, de la formation et de l’encadrement.

Le rapport souligne que les adultes avec un TSA sont sous-employés, avec 41,7 % des 454 répondants avec un TSA travaillant à temps partiel (moins de 30 heures par semaine), à contrat ou en tant que travailleurs temporaires. En comparaison, 18,4 % de tous les Canadiens qui ont un emploi travaillent à temps partiel.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Opportunités technologiques pour des adultes avec un TSA

Des industries, des villes et des pays s’arrachent les ressources humaines en TI

Chaire de recherche en neuroinformatique à l’Université de Sherbrooke

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine




Tags: , , , , , , ,