Les longs parcours de la convergence


Jean-François Ferland - 13/02/2008

La convergence des communications pourrait profiter du ralentissement de l’économie. Cependant, peu d’utilisateurs des communications IP ont recours à la convergence de la messagerie, encore peu déployée en entreprise.

La convergence des communications informatisées et la convergence des fonctions de messagerie sont certainement promises à un brillant avenir. Certains observateurs croient que des impératifs économiques, les réalités en milieu de travail et l’influence des consommateurs seront favorables à l’adoption de ces concepts par les entreprises. Mais l’adoption serait lente chez les organisations qui en détiennent les capacités.

L’accélération par le ralentissement

La firme anglaise Datamonitor croit que le ralentissement économique qui est appréhendé aura un impact positif, et non négatif, sur l’adoption des solutions de convergence des communications par les organisations.

Selon la firme, l’offre par des fournisseurs de solutions logicielles à titre de service géré, comme des services de conférence, de convergence des communications et d’autocommutation IP hébergée, permettra aux entreprises de décaler leurs paiements pour l’adoption de cette technologie tout en amenuisant la pression sur l’équipe interne des TI. D’autre part, la conférence vidéo, la convergence de la messagerie et l’indication de la présence procureront des avantages économiques et environnementaux, en réduisant les déplacements et en facilitant le travail à partir du domicile.

Par ailleurs, Datamonitor souligne que les technologies Internet qui sont utilisées à domicile, comme la messagerie instantanée, les réseaux sociaux et la téléphonie Internet, créeront une pression sur les entreprises qui devront en intégrer l’utilisation dans les lieux de travail afin de suivre les tendances des consommateurs. L’intégration des informations de contact, l’indication de la présence et le partage en ligne de l’information pourraient être prioritaires afin de maintenir de bonnes relations avec les clients. La firme croit que ces technologies apporteront des bénéfices aux entreprises, malgré les craintes d’une diminution de la productivité.

Enfin, alors que les habitudes de travail changent pour permettre une flexibilité des horaires de travail, Datamonitor croit que la combinaison des solutions de convergence des communications et de mobilité devra être adoptée pour faciliter le travail des employés à domicile et en déplacement.

Le protocole avant la convergence?

La firme américaine In-Stat apporte un éclairage intéressant à propos de l’adoption de la convergence par les entreprises.

Un sondage réalisé auprès d’organisations aux États-Unis indique que 54 % des entreprises qui ont opté pour les communications fondées sur le protocole IP les ont intégrées à leurs opérations d’une façon qui a modifié leurs procédures et leurs processus commerciaux. Toutefois, l’adoption des communications IP est le résultat d’événements déclencheurs traditionnels, soit un manque de capacité, la fin de vie utile, des initiatives technologiques internes et des partenariats commerciaux.

Si les déploiements d’applications de convergence des communications sont réalisés autant dans les petites entreprises que dans les grandes organisations, In-Stat observe que seulement le tiers des entreprises qui ont recours aux communications par protocole IP utilisent des applications de convergence de communications ou de la messagerie.

La firme évalue que la majorité des occasions d’affaires en déploiement des communications IP et des applications de convergence des communications en 2008 se situeront dans le segment des grandes entreprises. Elle croit également que l’adoption de la convergence des communications sera gênée par le manque de déploiements à grande échelle des communications IP jusqu’aux extrémités des réseaux, soit jusqu’aux utilisateurs finaux.

La messagerie dans le sillon des communications

La firme américaine Frost & Sullivan souligne que la majorité des systèmes de messagerie qui ont été livrés en 2007 en Amérique du Nord étaient des systèmes de nouvelle génération qui étaient aptes à appliquer la convergence de la messagerie.

Toutefois, ces systèmes sont encore utilisés de façon prédominante pour la messagerie vocale, alors que la convergence de la messagerie n’est utilisée au meilleur de ses capacités que par un petit groupe d’employés au sein des organisations.

En 2007, les entreprises auraient déployé des systèmes de messagerie de nouvelle génération pour permettre aux employés en déplacement de bénéficier de la messagerie vocale fondée sur le Web, mais n’auraient pas instauré la convergence de la messagerie en raison de craintes à propos de la sécurité.

L’analyste Krithi Rao indique que la convergence de la messagerie a connu un essor grâce à son inclusion dans l’offre de convergence des communications de fournisseurs. Cette fonction est aussi de plus en plus présentée comme la première étape à franchir dans la concrétisation de la convergence des communications.

Par contre, la convergence de la messagerie pourrait générer moins de revenus pour les fournisseurs, puisque les offres groupées d’applications de convergence des communications de traduiront par une baisse des revenus par utilisateur pour cette fonction.

Frost & Sullivan recommande aux fournisseurs d’ajouter de la valeur à leurs offres de convergence de la messagerie en fournissant des applications ou des fonctions particulières à des segments verticaux de marché.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Collection diversifiée d’utilitaires pratiques Une alimentation de secours pour appareils électroniques Nouvelles menaces, nouvelles armes Nouveaux produits et nouveaux services




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+