Les fournisseurs de services Internet ne sont pas des radiodiffuseurs, tranche la Cour suprême

Les fournisseurs de services Internet permettant aux utilisateurs finaux d’avoir accès à la radiodiffusion grâce à Internet ne doivent pas être considérés comme des radiodiffuseurs, a tranché la Cour suprême.

Le tribunal a rendu sa décision à la demande du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) : « La question (est) de savoir si les fournisseurs de services Internet (FSI) de détail exploitent, en tout ou en partie, des ‘entreprises de radiodiffusion’ assujetties à la Loi sur la radiodiffusion lorsque, conformément à leur rôle comme FSI, ils fournissent l’accès par Internet à la radiodiffusion demandée par les utilisateurs finaux. La cour a statué que ce n’est pas le cas. », a affirmé la Cour suprême dans son jugement.

« Eu égard au contexte du libellé de la Loi sur la radiodiffusion et vu l’objet de celle ci, les termes ‘radiodiffusion’ et ‘entreprise de radiodiffusion’ ne sont pas censés assujettir l’entité qui ne fournit que le moyen de transmission », soutient le tribunal, ajoutant que lorsque les FSI fournissent l’accès à Internet, ils ne participent aucunement à la sélection et à la création de contenu et à sa mise à disposition sous forme de forfaits.

Le jugement constitue donc un revers pour l’Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists, l’Association canadienne de production des médias, la Guilde canadienne des réalisateurs et Writers Guild of Canada.

Ces organisations souhaitaient faire reconnaître Bell Aliant Communications régionales, Bell Canada, Cogeco Câble, MTS Allstream, Rogers Communications, Société Telus Communications, Vidéotron et Shaw Communications comme des radiodiffuseurs.

L’objectif derrière cette procédure était de forcer les FSI à verser 2,5 % de leurs revenus à un fonds destiné à promouvoir le contenu canadien dans les nouveaux médias.

Des réactions

Les organisations qui avaient intenté les procédures se sont évidemment dites déçues de la décision de la Cour suprême de maintenir un jugement de la Cour d’appel fédérale à l’effet que les FSI ne peuvent pas être reconnus comme des entreprises de radiodiffusion.

La coalition a promis de poursuivre ses pressions pour que toutes les organisations impliquées dans la radiodiffusion, incluant les fournisseurs de services Internet, ait une obligation réglementaire de contribuer au système de radiodiffusion canadien.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de décembre 2011/janvier 2012 de Direction informatique, Cliquez ici.

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

Québec veut plus de numérique en éducation

Un montant de 10,6 millions de dollars sera utilisé sur deux ans par le gouvernement du Québec pour intégrer plus d'outils numériques de gestion et de prise de décisions au ministère de l’Éducation et au réseau scolaire.

Hashtag Tendances, 3 mars 2022 — Effets boule de neige du conflit en Europe; et plus

Hashtag Tendances, 2 mars 2022 — Enjeux d’externalisation; restrictions technologiques; des pirates informatiques choisissent leur camp; et plus.

Enjeux d’externalisation avec la situation en Europe

Le conflit en Europe perturbe l’accès à des ressources humaines en technologies de l'information et en ingénierie.

Cybersécurité : des agences fédérales sont à découvert, selon un comité parlementaire

Des organisations fédérales ne sont pas encore conformes au cadre fédéral de cybersécurité, ce qui expose des informations de l’État fédéral à un « risque important », selon un comité spécial de parlementaires.

Comment les TI peuvent aider à lutter contre la traite des personnes

Les responsables informatiques dans les institutions financières doivent faire équipe avec leurs responsables de la conformité réglementaire pour aider à mettre fin à la traite des personnes, affirme un Canadien qui vient d'être récompensé pour son travail visant à mettre fin à cette forme d'exploitation.