Les fournisseurs de services de télévision demandent au CRTC d’augmenter le prix du service de base

Plusieurs grands fournisseurs de services de télévision ont demandé à augmenter le prix de leur forfait télé de base.

La demande, déposée auprès du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) par Bell Canada, Cogeco, Eastlink et SaskTel, demande d’augmenter le prix du forfait de 25 $ à 28 $.

En outre, les entreprises demandent également des ajustements annuels basés sur l’inflation. Ils soutiennent que la hausse des frais proposée devrait être fondée sur l’indice des prix à la consommation de l’année précédente.

Par conséquent, le CRTC demande maintenant aux Canadiens de soumettre leur point de vue sur l’augmentation de prix proposée via un formulaire en ligne. La date limite de soumission est le 28 octobre 2022.

Un bouquet télévisuel de base au Canada comprend des stations de télévision locales et régionales, des chaînes à distribution obligatoire, des chaînes législatives communautaires et provinciales et des chaînes éducatives provinciales et territoriales. Il peut également inclure d’autres services tels que des stations de télévision éducatives d’autres provinces, ainsi que des stations de grands réseaux américains ou PBS.

Le forfait a été exigé pour la première fois par le CRTC en 2015 dans le but d’augmenter le choix de programmation télévisuelle et d’accroître l’accès à l’information grâce à des services abordables. L’exigence a été officiellement mise en vigueur en mars 2016.

Selon le CRTC, 100 000 Canadiens se sont inscrits au service dans les deux mois suivant l’entrée en vigueur de l’exigence.

Et la télévision payante est apparemment toujours populaire. Un rapport de 2018 du CRTC a révélé que les adultes canadiens passent encore huit fois plus de temps à regarder la télévision traditionnelle qu’à regarder la télévision sur Internet. Le CRTC définit les services vidéo sur Internet comme la vidéo sur demande par abonnement, la vidéo sur demande transactionnelle et la vidéo sur demande publicitaire.

Mais les services de diffusion sur demande par abonnement comme Netflix et Amazon Prime Video ont connu une ascension fulgurante au cours des trois années suivantes. Une étude conjointe de Rogers et Tubi a révélé qu’à l’automne 2021, 80 % des Canadiens étaient abonnés et payaient pour un service de diffusion en continu. Bien que la montée en popularité ait été partiellement stimulée par la pandémie, elle n’a cessé d’augmenter depuis 2016.

En revanche, les abonnés à la télévision traditionnelle ont diminué au Canada. Insider Intelligence a rapporté que 10,5 millions de foyers canadiens avaient la télévision payante en 2015. D’ici 2025, il prédit qu’il n’y aura que 7 millions de foyers qui préserveront un abonnement à la télévision payante.

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Tom Li
Tom Li
Les télécommunications et le matériel grand public sont les principaux sujets couverts par Tom chez IT World Canada. Il aime parler de l'infrastructure de réseau du Canada, des produits semi-conducteurs et, bien sûr, de tout ce qui est nouveau dans le domaine des technologies grand public. Vous le verrez aussi occasionnellement signer des articles sur les actualités liées à l'infonuagique, à la sécurité et au logiciel en tant que service. Si vous êtes prêt pour une longue discussion sur les nuances de chacun des secteurs ci-dessus ou si vous avez un produit à venir que les gens vont adorer, n'hésitez pas à lui envoyer un message à [email protected]

Articles connexes

La demande de Telus de facturer des frais de traitement de cartes de crédit pour les services réglementés rejetée par le CRTC

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a refusé la demande de Telus qui voulait facturer des frais de traitement à ses clients d’Alberta et de Colombie-Britannique pour les paiements effectués par carte de crédit. La demande ne visait que les services réglementés par le CRTC, lesquels sont habituellement des services de téléphonie résidentielle dans certaines petites collectivités.

Le CRTC tient une réunion avec cinq pays pour lutter contre les appels frauduleux

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a tenu une réunion avec les régulateurs du Canada, de l'Australie, de l'Irlande, de Hong Kong et des États-Unis pour discuter de meilleures façons de bloquer les appels indésirables.

Le Canada introduira un numéro à trois chiffres pour les urgences en santé mentale

Le Canada va mettre en place un numéro d'urgence à trois chiffres pour l'aide en cas de crise en santé mentale et la prévention du suicide, a annoncé le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) le 31 août.

Rogers fournit plus d’informations à l’enquête du CRTC sur la panne du 8 juillet

Rogers a mis à jour sa réponse aux demandes de renseignements du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avec des informations supplémentaires sur la cause de la panne de son réseau le 8 juillet dernier.

Telus obtient près de 6,5 M$ pour l’expansion de son réseau cellulaire en Gaspésie

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a répondu favorablement à une requête de Telus qui souhaitait améliorer sa desserte mobile le long de certains tronçons des routes 132, 195 et 299 en Gaspésie. Le CRTC a donc approuvé le financement de deux projets totalisant 6,45 millions de dollars.