Les employés québécois peu concernés par le vol de données au travail

Une nouvelle étude sur les cybermenaces sur le lieu de travail de Terranova Security, une entreprise de formation et de sensibilisation à la cybersécurité, menée conjointement avec IPSOS révèle que plus du tiers (36 %) des employés québécois se disent peu ou pas du tout préoccupés par le vol de données de l’entreprise. 

Le constat global est que les entreprises québécoises n’en font toujours pas assez pour protéger leurs organisations contre les cybermenaces en ne fournissant pas de formation et d’éducation appropriées en matière de cybersécurité. L’enquête a été menée auprès de 1 000 employés à travers le Canada.

On y constate que le niveau de préoccupation à l’égard des cybermenaces était d’une faiblesse alarmante alors que 20 % des travailleurs croient qu’ils ne peuvent pas du tout être ciblés par les cybercriminels. 

Pourtant, selon le Centre antifraude du Canada (CAFC), les Canadiens ont perdu un total estimé à 230 millions de dollars canadiens à cause de la fraude en 2021, dont une somme de 100 millions de dollars canadiens était associée à la fraude en ligne.

L’étude démontre par ailleurs une certaine confusion parmi les employés quant à la responsabilité finale de la protection des données de l’entreprise. Ainsi, plus des trois quarts (76 %) des employés québécois pensent que la responsabilité de la protection des données de l’entreprise incombe au service informatique, alors que 62 % qui estiment que celui-ci joue un rôle essentiel.

Seuls 39 % des employés disent travailler dans une entreprise où la formation de sensibilisation à la cybersécurité est obligatoire et 36 % des répondants n’ont participé à aucune formation en matière de cybersécurité alors qu’un tiers (30 %) des travailleurs interrogés ont indiqué que leur entreprise n’offre aucune formation en la matière. Pourtant, 87 % d’entre eux estiment que la formation à la cybersécurité est intéressante, et 64 % ont commencé ou complété la formation lorsqu’elle leur a été proposée.

« L’étude montre qu’il y a du travail à faire pour sensibiliser les gens au rôle important qu’ils jouent dans la protection des données au travail, mais la responsabilité ne se limite pas à eux », souligne Theo Zafirakos, RSSI chez Terranova Security. « Il est clair que la formation et la sensibilisation à la cybersécurité est laissée de côté par de nombreuses entreprises québécoises, même si la cybercriminalité est en hausse, ce qui est préoccupant. Néanmoins, les employés ont aussi envie d’en savoir plus à ce sujet. Ils constituent la première ligne de défense contre toute cyberattaque. En investissant davantage dans l’éducation et en instaurant une culture autour de la cybersécurité des données au sein des entreprises, ces dernières mettront en place une solide protection contre toute cybermenace. »   

Les résultats complets de l’étude sont disponibles sur le site Web de Terranova Security.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Un rapport d’Info-Tech identifie sept tendances que les DSI doivent anticiper en 2023

Info-Tech Research Group vient de publier son rapport sur les tendances technologiques 2023, qui précise ce que l’organisme décrit comme sept tendances et découvertes relatives aux données basées sur une enquête auprès de 813 professionnels de l'industrie, dont la plupart travaillaient dans des services informatiques.

Quatre millions de Canadiens veulent passer à la 5G en 2023, selon une étude d’Ericsson

Ericsson, un important fournisseur de services de réseau 5G au Canada, publie aujourd’hui les résultats canadiens de sa plus grande étude menée à ce jour auprès des consommateurs. Elle démontre que quatre millions d'utilisateurs de téléphones intelligents comptent passer aux services 5G au cours des 12 à 15 prochains mois.

Une clé USB vendue par un prêteur sur gages du Yukon contenait des données personnelles du ministère de la Santé

Un homme de Whitehorse qui a acheté une clé USB chez un prêteur sur gages l'a branchée à un ordinateur et a découvert que la clé contenait des dossiers confidentiels du ministère de la Santé et des Services sociaux du gouvernement du territoire.

Attentes et comportement des consommateurs québécois sur la confidentialité des données

Les résultats d’un sondage publiés cette semaine par GetApp Canada explorent les pratiques des Québécois quant à la confidentialité de leurs données. Il s’agit du second volet d’une enquête auprès de 230 consommateurs québécois.