Les défis de la commercialisation des TIC selon l’AQT

Les entreprises en technologies de l’information et des communications font face à de nombreux défis en commercialisation de leurs produits et services.Logo de l'AQT

Nicole Martel, présidente et directrice générale de l’Association québécoise des technologies (AQT), connaît bien les défis que rencontrent les entreprises en technologie de l’information.

En entrevue avec Direction Informatique, madame Martel cible principalement la taille du marché québécois. « La taille de notre marché local, c’est cela qui nous caractérise. Si on regarde les États-Unis, leur marché local est beaucoup plus important que le nôtre, explique-t-elle. Nous rencontrons deux défis : la barrière de la langue et l’aspect culturel. »

Le marché local étant restreint, les entreprises en technologies de l’information et des communications (TIC) doivent aller chercher leurs revenus à l’extérieur de la province. Selon le baromètre de compétitivité 2012 de l’AQT, près de 35 % des revenus proviennent de l’extérieur du Québec. Les entreprises envisagent aussi, pour plus de 70 % d’entre elles, réaliser une expansion géographique.

Nicole Martel
Nicole Martel

Selon madame Martel, peu d’efforts sont effectués de la part des gouvernements fédéral et provincial pour encourager les stratégies de commercialisation et de mise en marché. « Les entreprises du Québec reçoivent moins de support pour la commercialisation et beaucoup plus pour l’innovation, a-t-elle déclaré. Par contre, le gouvernement a beaucoup travaillé pour renforcer la présence des maisons du Québec à l’étranger. Il en existe une vingtaine qui permettent aux entreprises de rencontrer directement des acheteurs potentiels. »

En effet, 82 % des revenus proviennent de ventes directes alors que seuls 16 % proviennent de ventes indirectes. Le démarchage en personne est la technique la plus efficace pour réaliser des ventes, alors que 65 % des revenus proviennent de ce type de commercialisation. Toutefois, les prochaines années devraient voir une augmentation de la génération de prospects par Internet, tels que les sites web corporatifs.

Vente TIC Baromètre AQT 2012
Source: Baromètre de compétitivité, AQT (2012)
Cliquez pour agrandir
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

L’accès au talent, principal frein à la croissance du secteur technologique

L’Association Québécoise des Technologies (AQT) révélait la semaine dernière les résultats d’un sondage effectué auprès de 329 dirigeants d’entreprises technologiques du Québec. Le principal constat de l’étude est que, après deux ans de pandémie, bien que les entreprises du secteur aient été en mesure de maintenir leurs activités et leurs profits, l’accès au talent constitue actuellement le principal frein à leur croissance.

La recherche de fournisseurs de solutions technologiques simplifiée

L’Association québécoise des technologies (AQT), un réseau d’affaires qui promeut le développement et le rayonnement du secteur des technologies québécoises, lançait la semaine dernière un nouvel outil pour aider les entreprises à trouver en quelques clics des solutions technologiques et des services numériques québécois.

Stéphane Garneau de Micro Logic décroche le Prix PDG de l’année AQT – IQ

L’Association québécoise des technologies (AQT) et Investissement Québec annoncent la remise du prestigieux Prix PDG de l'année AQT – IQ à Stéphane Garneau PDG de Micro Logic.

Hashtag Tendances, 3 mars 2022 — Effets boule de neige du conflit en Europe; et plus

Hashtag Tendances, 2 mars 2022 — Enjeux d’externalisation; restrictions technologiques; des pirates informatiques choisissent leur camp; et plus.

Financement fédéral pour les semi-conducteurs et la photonique d’ici

Les industries locales de semi-conducteurs et de photonique au Canada auront accès à de nouvelles sources de financement fédéral.