Les comptables veulent un meilleur accès à la technologie


Marie Pâris - 02/09/2020

Les comptables canadiens demandent plus de technologie avancée dans leur secteur afin de les aider à s’adapter rapidement au contexte actuel, rapporte un sondage de Sage.

Image : Getty

Près de 60 % des comptables au Canada indiquent que les entreprises ont pris plus de temps à s’adapter au changement dans l’industrie, comparées notamment à leurs homologues américains.

Selon 40 % d’entre eux, cela s’explique par la faible émergence de technologies avancées dans le pays.

Ces chiffres sont issus de Practice of Now report, le quatrième sondage annuel de Sage, réalisé auprès d’environ 3 300 comptables pratiquant aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Espagne, en France, en Australie et en Afrique du Sud.

Les technologies qui peuvent le mieux aider les clients sont les services de comptabilité sur appareils mobiles et dans le nuage ainsi que l’intelligence artificielle (IA).

Toujours selon le sondage, 47 % des comptables canadiens sont conscients de l’efficacité accrue que ces technologies pourraient apporter à leur pratique – soit 15 % de sondés de plus que l’année dernière.

Ce chiffre indique en outre que les professionnels du secteur se renseignent et s’intéressent aux logiciels de comptabilité basés dans le nuage, l’IA, la technologie de reçu en ligne et les programmes d’analyse de données.

Près de 22 % des entreprises de comptabilité sondées soulignent par ailleurs qu’elles sont actuellement en train d’investir dans la technologie 5G, 20 % dans l’automatisation, dont le RPA, et 20 % dans l’IA.

Les entreprises qui ne sont pas encore prêtes à utiliser l’intelligence artificielle se disent quant à elles satisfaites avec les solutions d’automatisation, de technologies en nuage et de cybersécurité disponibles actuellement.

Les comptables demandent en outre plus de formation standard et de développement dans le secteur pour les aider à être mieux s’informer sur les solutions de pointe disponibles sur le marché.

Environ 26 % des répondants croient cependant qu’une formation sur les technologies de pointe n’est pas nécessaire pour les comptables de la génération Z ou les millénariaux, qui sont déjà familiers avec ces outils et ont déjà plusieurs compétences requises.




Tags: , , , , , , , , , ,