Les Canadiens âgés ont plus confiance dans l’IA pour sauver la planète


    Marie Pâris - 10/11/2020

    IBM a publié ce lundi les résultats d’un sondage réalisé en octobre dernier au Canada, au sujet de la capacité de la technologie – en particulier l’intelligence artificielle (IA) – à contribuer à protéger l’environnement.

    Image : Getty

    Si on peut s’attendre à ce que les jeunes croient davantage que la technologie peut aider à régler les problèmes environnementaux, le sondage montre le contraire : les Canadiens âgés de plus de 50 ans sont les plus optimistes sur la capacité de la technologie à aider à surmonter la crise climatique.

    L’étude indique que 75 % des Canadiens pensent que l’avènement de technologies comme l’IA et l’informatique quantique est important pour la protection de leurs ressources naturelles. Les sondés de plus de 30 ans sont quant à eux encore plus enclins à croire qu’elles pourraient contribuer à réellement réduire l’empreinte écologique du pays.

    Les Canadiens plus âgés croient également davantage que le développement de ces technologies et d’autres technologies propres est important pour aider à stimuler la croissance économique et générer un plus grand nombre d’opportunités économiques.

    Lorsqu’on les interroge au sujet de la responsabilité des gouvernements, des entreprises et des organisations en matière de protection de l’environnement, la majeure partie des Canadiens croient qu’il faudrait intensifier l’utilisation de technologies novatrices comme l’IA, augmenter les investissements dans la recherche et intégrer davantage de technologies propres dans les stratégies environnementales.

    Le sondage montre enfin que lorsqu’il s’agit de trouver de nouveaux moyens de protéger l’environnement, les Canadiens s’imposent des responsabilités : 74 % d’entre eux déclarent qu’ils utiliseraient personnellement des solutions technologiques qui les aideraient à adopter un mode de vie plus respectueux de l’environnement.