Les actionnaires de Nstein disent « Oui » à Open Text


Denis Lalonde - 01/04/2010

Les actionnaires de Nstein Technologies ont approuvé le projet de fusion avec une entreprise à numéros propriété de l’éditeur ontarien de logiciels pour entreprises Open Text.

La transaction, annoncée le 22 février et conclue quelques heures après le vote des actionnaires, se chiffre à environ 35 millions de dollars, soit 65 cents par action.

Les actions ordinaires de Nstein Technologies cesseront d’être échangées sur la Bourse de croissance TSX sous peu. En attendant la radiation de la cote de Nstein, les négociations sur le titre de l’entreprise seront suspendues.

La direction de Nstein soutient que 98,4% de ses actionnaires ont entériné la transaction. L’offre d’Open Text devait recevoir l’aval d’au moins les deux tiers des actionnaires de l’entreprise montréalaise pour être approuvée.

Nstein édite des solutions de publication numérique qui sont destinées aux journaux, aux magazines et aux fournisseurs de contenus en ligne. Elle compte notamment parmi ses clients les éditeurs de contenu Condé Nast, Hearst, Getty Images, Reader’s Digest et Time sur la scène internationale. Les utilisateurs des solutions de Nstein au niveau local incluent le Groupe Gesca, l’Assemblée nationale du Québec, l’Agence de santé publique du Canada, la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ) et Transcontinental Média.

Denis Lalonde est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.




Tags: ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI).
Twitter: DenisLalonde


Google+ WWW