L’épuisement professionnel dans le secteur des technologies


Samira Balsara - 24/05/2022

Alors que de plus en plus d’organisations se lancent dans la transformation numérique de leurs activités et que les besoins en technologie et ses services augmentent, les travailleurs de la technologie sont confrontés à l’épuisement professionnel et voient leur santé mentale mise à rude épreuve.Travailleuse, travailleur, travail, emploi, TI

Une étude du fournisseur d’outils de bien-être mental Yerbo révèle que deux travailleurs de l’informatique sur cinq courent un risque élevé d’épuisement professionnel en raison d’heures de travail plus longues et d’une charge de travail plus exigeante. De plus, une autre enquête menée auprès de plus de 1 800 professionnels de Salesforce indique que davantage de travailleurs techniques occupant un poste permanent avaient souffert d’épuisement professionnel pendant la COVID-19 par rapport à avant la pandémie.

Qu’est-ce qui cause l’épuisement professionnel ?

« Je pense que de façon générale, l’épuisement professionnel chez les technologues s’est, en quelque sorte, déroulé par phases. Par exemple, il y a deux ans, lorsque la pandémie a débuté, chacun rentrait chez lui. La technologie a donc dû s’adapter », a déclaré Christine Gadsby, vice-présidente de la sécurité des produits chez Blackberry.

Elle ajoute qu’une grande partie de cet épuisement professionnel et de cette pression sur la santé mentale était liée au manque d’équilibre travail / vie personnelle. Les gens ont maintenant le pouvoir de travailler n’importe où.

« Il n’y a pas de séparation, il n’y en a vraiment pas. Cela devient tout simplement du travail », a-t-elle déclaré. 

Par ailleurs, selon la Great Workplace Study menée par Léger pour Hamster, 31 % des travailleurs ont plus de mal à se sentir motivés pour leur travail lorsqu’ils sont à domicile.

L’étude révèle également que la satisfaction des travailleurs canadiens est en baisse de 3 % et que leur engagement au travail a chuté de 6 % depuis l’an dernier. 

Selon Vaibhav Sinha, directeur de la technologie chez BlocPal, une société de technologie financière de Vancouver, le secteur de la technologie n’avait jamais connu de problèmes de santé mentale aussi répandus qu’en ce moment.

« Dans le domaine de l’informatique, où le travail à distance est désormais la norme, il y a moins de démarcation entre la vie professionnelle la vie personnelle », a-t-il déclaré..« Cela donne aux gens l’impression que leurs journées de travail sont devenues interminables. Nous avons vu cela entraîner une tendance chez les employés à travailler plus longtemps et à augmenter la production des livrables des entreprises. »

L’épuisement professionnel chez les professionnels de la sécurité

Chez les professionnels de la cybersécurité l’épuisement professionnel croît à un rythme spectaculaire en raison des vols de données et autres cyberattaques qui augmentent en flèche alors que les entreprises sont mal équipées pour y réagir. Si on tient compte des équipes de sécurité réduites dans tous les secteurs et d’environ 600 000 emplois vacants dans le domaine de la cybersécurité aux États-Unis, le roulement de personnel causé par l’épuisement professionnel peut devenir un risque majeur pour la sécurité.

Christine Gadsby affirme qu’en raison d’une augmentation des cyberattaques, la charge de travail a augmenté, ce qui rend la tâche plus difficile pour les professionnels de la cybersécurité. 

Résoudre le problème

En ce qui concerne les solutions aux problèmes d’épuisement professionnel et de santé mentale dans le domaine de la technologie, Christine Gadsby précise que « l’utilisation de la technologie pour gérer la technologie » contribuera à alléger la lourde charge de travail à laquelle de nombreux travailleurs sont confrontés. Elle note d’autre part que se concentrer sur l’optimisation de l’automatisation est une étape importante.

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur le site IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

La CIRA se penche sur les iniquités numériques en matière de télétravail

Travail hybride : partenariat entre Microsoft et Rogers

L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée dans le nouveau contexte de travail « reste à voir »

Traduction et adaptation française par Renaud Larue-Langlois




Tags: , , ,