L’embauche de personnel technique poursuit son rythme soutenu, selon CompTIA

Un rapport publié cette semaine par la Computing Technology Industry Association (CompTIA), une association sans but lucratif liée à l’industrie et la main-d’œuvre des technologies de l’information (TI), révèle que la trajectoire montante de l’emploi lié à la technologie au Canada devrait se poursuivre en 2022, après une année où les employeurs ont embauché plus de 100 000 travailleurs du secteur de la technologie.

Le rapport, intitulé State of the Tech Workforce Canada (État de la main-d’œuvre en technologie au Canada), nous apprend que le nombre d’emplois nets dans le secteur des technologies au Canada avait atteint quelque 1 235 692 travailleurs à la fin de 2021, une augmentation de près de 9 % par rapport à l’année précédente. En outre, il prévoit une croissance de 1,5 % cette année, ce qui représente plus de 19 000 nouveaux emplois nets.

« La reprise impressionnante de l’emploi montre clairement à quel point la technologie est essentielle pour toutes les entreprises et toutes les industries », a déclaré Gordon Pelosse, vice-président principal, Engagement des employeurs chez CompTIA dans un communiqué. « Les entreprises ont repris leurs activités de dotation et agrandi leurs équipes technologiques à mesure que la conjoncture s’améliorait, ajoutant des talents dans des domaines cruciaux comme la cybersécurité, les données, les services et le soutien technologique. »

Bien qu’on retrouve des emplois technologiques partout au Canada, on dénote que la communauté technologique canadienne est concentrée dans les régions métropolitaines, notamment à Toronto qui héberge la plus forte concentration d’emplois dans le secteur de la technologie au pays, 10 % des emplois se trouvant dans ce domaine. Suivent Montréal (8,3 %), Vancouver (7,8 %) et Calgary (6,4 %), qui ont toutes des concentrations plus élevées que le point de référence national (6,3 %).

Par ailleurs, trois marchés métropolitains dominent les prévisions d’embauche dans le secteur des technologies pour 2022 selon CompTIA. Ainsi, 5756 nouveaux emplois nets seront créés à Toronto cette année, 3621 à Vancouver et 2705 à Montréal. Edmonton et Calgary anticipent un bilan un peu plus modeste.

Les offres affichées par les employeurs ont également rebondi en 2021. En effet, plusieurs entreprises ont repris leurs activités d’embauche portées par le redressement de l’économie canadienne. En 2021, les offres d’emploi dans le domaine de la technologie ont fait un bond de 54 552 par rapport à 2020, une progression de 59 %. En comparaison, les offres d’emploi pour l’ensemble des professions ont augmenté de 50 %.

« Les possibilités d’emploi dans le domaine de la technologie sont nombreuses à tous les niveaux de carrière, à la fois pour des postes avancés pour ceux et celles qui ont de l’expérience à leur actif et pour les postes de premier échelon qui offrent de bons salaires et des possibilités d’avancement », conclut M. Pelosse.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Les organisations devraient utiliser une stratégie de gestion des talents basée sur les compétences

Alors que les leaders technologiques luttent pour attirer les talents, ils doivent créer une organisation adaptative qui développe et applique les connaissances et les compétences pour stimuler la résilience, a révélé une nouvelle étude Forrester 

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Les Canadiens victimes des effets de la « surcharge d’informations »

OpenText, une entreprise qui développe et vend des logiciels de gestion de l'information d'entreprise, a publié hier une nouvelle enquête révélant dans quelle mesure les effets de la surcharge d'informations affectent les Canadiens et comment cela a changé durant la pandémie de COVID-19. 

Hootsuite licenciera 30% de son personnel

Hootsuite Inc. a annoncé mardi qu'elle licencierait 30 % de son personnel en raison d'une restructuration mondiale.

BMO veut combler le fossé de la main-d’œuvre technologique en attirant des candidats de tous les horizons

BMO Groupe financier (BMO) s'engage à se concentrer sur le recrutement et l'intégration de professionnels de la technologie issus de divers horizons afin de combler son déficit de main-d'œuvre technologique et de répondre aux besoins d'une population diversifiée dans une nouvelle ère de travail.