Le téléviseur branché et la webtélé, des phénomènes importants au Québec

Les nouvelles technologies de l’information ont modifié les habitudes des utilisateurs québécois en matière de divertissement en ligne. Le CEFRIO a dévoilé les résultats de son enquête dans le rapport NETendances 2013.

Les utilisateurs profitent de l’offre de vidéos sur Internet

Un nouveau fascicule de l’enquête NETendances 2013 du CEFRIO, un organisme québécois de liaison et de transfert dans le domaine des technologies de l’information, révèle que près de la moitié (41,3 %) des Québécois adultes regardent des vidéos sur Internet à partir des plateformes telles que YouTube ou Vimeo.

Activités de divertissement en ligne en 2013
Cliquez pour agrandir

Les jeunes de 18 à 34 ans sont les plus susceptibles d’utiliser les vidéos en ligne pour le divertissement, soit 90 % chez les 18 à 24 ans et 83 % chez les 25 à 34 ans, comparativement à 42 % chez les utilisateurs de 35 ans et plus.

La webtélé, qui diffère du visionnement de vidéos sur les plateformes dédiées, est aussi très populaire auprès des Québécois. Alors que 28,5 % des adultes regardent ou téléchargent des films, des séries ou des émissions en ligne, ils sont deux fois plus nombreux à profiter d’une offre gratuite plutôt que payante.

L’enquête du CEFRIO indique que les internautes francophones regardent plus une offre gratuite (31,1 %) que les non-francophones (21,1 %), ce qui pourrait s’expliquer par le fait que l’offre francophone est plus facilement accessible et gratuite.

Nouveau moyen d’accéder à Internet, le téléviseur

Quel que soit le type d’appareil utilisé pour brancher leur téléviseur sur Internet, 33,6 % des foyers québécois possèdent un téléviseur ayant déjà été utilisé de cette manière. L’appareil le plus couramment utilisé est la console de jeu (62 %), puis viennent l’ordinateur (48 %) et les appareils mobiles (31 %). La télévision intelligente est peu utilisée (16%), contrairement aux États-Unis ou près du quart des foyers ont choisi cette option.

Proportion de foyers dont le téléviseur est branché à Internet
Cliquez pour agrandir

Le livre numérique, une source de divertissement peu exploitée

L’enquête NETendances 2013 du CEFRIO a aussi sondé les habitudes en matière de lecture numérique des Québécois. Elle relève que seulement 15 % des internautes téléchargent des livres pour en faire la lecture sur un support numérique comme une tablette ou une liseuse électronique.

Claire Bourget, directrice de la recherche marketing au CEFRIO, souligne que « même si un foyer québécois sur quatre est équipé d’une tablette numérique et que la liseuse électronique a trouvé preneur chez 12 % des foyers, il est étonnant de constater que peu d’internautes téléchargent des livres en format numérique. »

Possession d'une liseuse dans le foyer
Cliquez pour agrandir

Les résultats de l’étude démontrent encore une fois un écart de génération:  la lecture du livre numérique est plus répandue chez les 18-24 ans (23 %) que les autres groupes d’âge.

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

La moitié des professionnels de la sécurité pensent que les risques dans le nuage sont plus importants que sur site

Alors que les organisations se tournent de plus en plus vers l’infonuagique, il n'est pas surprenant que les cybercriminels attaquent de plus en plus les applications basées sur le nuage.

Les entreprises de moyenne taille se concentrent sur trois priorités technologiques clés, selon Gartner

La gestion de la sécurité et des risques, les stratégies d'application et d'intégration, ainsi que l'infrastructure et les opérations sont les trois principales priorités technologiques des entreprises de taille moyenne en 2022, selon une enquête de Gartner publiée cette semaine.

Lighthouse Labs suit les cheminements de carrière de ses anciens élèves dans un nouveau rapport

L'entreprise canadienne de formation technologique Lighthouse Labs a publié cette semaine son rapport sur le cheminement de carrière 2022 qui examine comment les anciens élèves se sont comportés depuis l'obtention de leur diplôme entre 2014 et l'année dernière.

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Une enquête de Gartner révèle que les initiatives d’automatisation basées sur l’IA se poursuivent

Une nouvelle étude de Gartner publiée plus tôt cette semaine révèle que 80 % des cadres pensent que l'automatisation peut être appliquée à toute décision commerciale. Et à mesure que l'automatisation s'intègre dans les affaires numériques, les résultats ont révélé à quel point les organisations de tailles variées font évoluer leur utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans le cadre de leurs stratégies d'automatisation.