Le téléphone multifonction s’impose auprès des moins nantis


Dominique Lemoine - 30/01/2019

La moitié des adultes du Québec qui ont un revenu familial annuel inférieur à 20 000 dollars par années détiendraient désormais un téléphone multifonction.

téléphones multifonctions

Image : Getty

Le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (Cefrio) se présente comme étant un organisme de recherche et d’accompagnement des entreprises et des organisations dans leur adoption du numérique.

« Le taux d’adoption du téléphone intelligent a bondi chez les adultes québécois ayant un revenu familial de moins de 40 000 dollars par an », affirme le Cefrio, sur la base du Portrait numérique des foyers québécois de son enquête NETendances 2018, produite en collaboration avec BIP Recherche.

Le Cefrio soutient que ce taux est passé « de 32 % à 55 % entre 2017 et 2018 pour ceux ayant un revenu familial inférieur à 20 000 dollars », ainsi que « de 46 % à 60 % pour ceux dont le revenu se situe entre 20 000 et 39 999 dollars ».

« Cela pourrait s’expliquer par le fait que les téléphones deviennent plus accessibles grâce au marché de seconde main qui prend de l’ampleur, ou par le biais de forfaits offerts par les entreprises de télécommunications qui incluent les coûts d’achat d’un téléphone à peu de frais à la signature d’un contrat de service », suggère le Cefrio, comme explications.

Lire aussi :

Apple met l’accent sur ses appareils actifs plutôt que sur ses ventes du iPhone

Santé : les applis adoptées par le tiers des Canadiens

Le transport dit collaboratif demeure émergent




Tags: , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+