Le stockage d’entreprise sous le signe de la fibre


Jean-François Ferland - 17/05/2006

IBM et Dell s’apprêtent à commercialiser des solutions de stockage qui sont aptes à transférer les données à un débit de quatre gigabits à la seconde de bout en bout.

Système de stockage pour les PME chez IBM

IBM Canada commercialisera sous peu le système de stockage DS4700 Express, une solution de milieu de gamme à large bande passante qui est destinée à l’entreposage de volumes de données complexes pour une variété d’applications, pour des fins de consultation en direct ou d’archivage, au sein des PME.

Doté de seize baies pour les disques rigides et jusqu’à huit ports hôtes selon le modèle sélectionné, ce système pourra également être raccordé à des unités d’extension de stockage EXP710 ou EXP810 par le biais de la technologie d’interconnexion Fibre Channel, afin d’augmenter le nombre d’unités de disque supportées. Des disques rigides dotés d’interfaces de transfert de 4 Gb/s et pouvant fonctionner à 15 000 tours à la minute sont offerts en option pour ce système.

Ce système sera également doté d’une technologie nommée DACstore qui permet la portabilité dynamique des données à travers le système entier et les disques qui y sont attachés. Par ailleurs, les interfaces à interconnexion Fibre Channel seront rétrocompatibles à 1 et 2 Gb/s pour permettre une interopérabilité avec les infrastructures déjà présentes au sein d’une organisation.

Le système DS4700, qui sera offert en deux versions, sera disponible à partir du mois de juin. Le prix de vente n’a pas été dévoilé pour les produits qui seront vendus au Canada, mais la maison-mère américaine a établi ce prix initial à 19 449 $US.

Systèmes de stockage intermédiaire chez Dell

Dell Canada s’apprête à commercialiser des systèmes de stockage intermédiaire DellEMC dans la gamme CX, qui auront recours eux aussi à une architecture d’interconnexion Fibre Channel à taux de transfert de quatre gigabits à la seconde de bout en bout. Ces systèmes, destinés à une variété de marchés verticaux, sont notamment proposés pour les applications qui demandent un traitement moyennement ou hautement intensif, au transfert à haute vitesse de gros blocs de données ainsi qu’à des applications départementales ou à calcul prononcé.

Le modèle CX3-20, qui pourra intégrer jusqu’à 120 disques rigides à taux de transfert de 2 ou 4 Gb/s par l’emploi de sept enceintes de matrices de disques, pour une capacité totale de 59 téraoctets de stockage. Le modèle CX3-40, qui pourra contenir 240 disques rigides dans seize enceintes, offrira une capacité de stockage de 119 téraoctets, alors que le modèle CX3-80, par le biais de 32 matrices, pourra gérer jusqu’à 480 disques rigides qui totaliseront 239 téraoctets. Les deux premiers modèles sont dotés de quatre ports optiques Fibre Channel de 4 Gb/s au niveau de l’hôte et peuvent interagir avec un maximum de 128 serveurs, tandis que le modèle CX3-80 possède huit ports optiques Fibre Channel et peut interagir avec un maximum de 256 serveurs.

Ces systèmes pourront être dotés de disques rigides à taux de transfert de 4 Gb/s et à vitesse de rotation de 15 000 ou 10 000 tours à la minute, ainsi que des disques Fibre Channel à faible coût qui fonctionnent à 7 200 tours à la minute.

En ce qui concerne le logiciel, ces solutions seront livrées avec des logiciels développés par l’entreprise EMC, soit la suite de logiciels de gestion Navisphere qui inclut des options pour le déplacement des données, la prise de « clichés » et l’écriture en miroir, le logiciel de gestion des chemins d’accès et d’équilibrage de charge PowerPath et le gestionnaire centralisé des ressources de stockage VisualSRM.

Ces solutions, dont les prix initiaux n’ont pas été dévoilés seront disponibles sous forme de solutions à configurer à partir du 30 mai prochain.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+