Le segment des logiciels et services mis de l’avant par BlackBerry

BlackBerry rapporte des revenus de 400 millions de dollars américains pour le premier trimestre de son année financière 2017.

BlackBerry Radar
Image : BlackBerry

Le fournisseur de produits et de services de télécommunications mobiles BlackBerry affirme commencer, avec ce trimestre, à rapporter des revenus par segments de marché, tels que logiciels et services, offres de mobilité et frais d’accès de service.

Ainsi, pour la période de trois mois terminée le 31 mai 2016, BlackBerry fait état de revenus (non-PCGR) de 166 millions de dollars tirés du segment de marché des logiciels et services, de 152 millions de dollars générés dans le segment des offres de mobilité et de 106 millions de dollars en frais d’accès.

Ces montants représenteraient respectivement 39 %, 36 % et 25 % de revenus totaux de 424 millions de dollars (non-PCGR).

Durant ce trimestre, l’entreprise souligne avoir dévoilé le produit BlackBerry Radar, qui serait un système de suivi basé sur sa plateforme IdO (Internet des objets) et destiné aux entreprises de camionnage et aux opérateurs de flottes privées. De plus, BlackBerry mentionne que sa plateforme de communication de crise en réseau AtHoc aurait été choisie durant le trimestre par l’agence Pentagon Force Protection aux États-Unis, afin de « protéger les dirigeants du Département de la défense, le personnel, et les visiteurs en temps de crise ».

Par rapport au premier trimestre de son année financière précédente, les revenus de BlackBerry auraient diminué en Amérique du Nord, mais augmenté dans les régions de l’Asie-Pacifique, de l’Amérique latine et de l’Europe et Moyen-Orient.

Lire aussi:

Le BlackBerry Priv déçoit

BlackBerry exclue du Pakistan

BlackBerry se lance dans les soins de santé

Articles connexes

La souche de rançongiciel ARCrypter expliquée par BlackBerry

Une nouvelle souche de rançongiciel a été détectée par des chercheurs de BlackBerry qui affirment qu'elle aurait frappé des organisations au Canada, en Chine, au Chili et en Colombie.

De nombreuses entreprises nord-américaines n’ont pas d’assurance contre la cybercriminalité

De nombreuses organisations nord-américaines n'ont toujours pas de cyber assurance, révèle une nouvelle étude, et celles qui en ont n'ont pas une couverture suffisante.

Accord entre BlackBerry et Magna pour collaborer sur des solutions d’aide à la conduite

BlackBerry a conclu un accord pluriannuel avec Magna International, un fabricant canadien de composants automobiles, pour intégrer des solutions avancées de systèmes d'aide à la conduite (SAAC) dans les produits Magna.

BlackBerry QNX OS obtient une autre certification de sécurité critique

BlackBerry annonce  que son système QNX OS for Safety 2.2 sera certifié au niveau 4 d'intégrité de sécurité, le niveau le plus élevé de la norme de sécurité EN 50125 établie par le Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique (CENELEC).

Un RAT à bas prix très utile aux pirates, selon des chercheurs de BlackBerry

L'une des raisons pour lesquelles le nombre de cyberattaques ne cesse d'augmenter est que le coût des outils de piratage pour les cybercriminels ne cesse de baisser. Les offres de logiciel en tant que service sont courantes, mais certains développeurs sans scrupules maintiennent le prix de leurs outils à un bas niveau.