Le Pôle sur les données massives en culture devient Synapse C


Fanny Bourel - 20/02/2019

Le Pôle sur les données massives en culture change de nom et devient Synapse C. Un nouvelle dénomination qui met l’accent sur le rôle de transmission de l’information que cet organisme se donne.Synapse C

Résultat de la collaboration du Quartier des spectacles avec plusieurs partenaires, dont HEC Montréal et l’entreprise montréalaise d’analyse de données Aimia, Synapse C vise à mettre la science des données au service du virage numérique des entreprises culturelles.

Un objectif est de permettre aux entreprises culturelles de développer une compréhension plus fine des consommateurs de produits culturels et ainsi de répondre à leurs attentes.

Le secteur culturel génère de grandes quantités de données en dormance, selon l’organisme, et les entreprises culturelles n’auraient pas toujours les compétences et ressources pour exploiter ces données. Synapse C veut y remédier en mettant en relation le milieu culturel avec le milieu universitaire, ainsi qu’avec les domaines des données et de l’intelligence artificielle.

Synapse C compte se concentrer sur la valorisation, la mutualisation et l’exploitation des données culturelles, le transfert des connaissances, la formation et la recherche. Pour y parvenir, l’organisme va recevoir, au cours des trois prochaines années, 2,2 millions de dollars en fonds publics.

Lire aussi :

Les produits culturels traditionnels cèdent du terrain aux contenus dématérialisés

Les entreprises culturelles plus connectées que celles des autres secteurs

Métadonnées pour la découvrabilité et la rémunération de la culture




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,