Le nombre d’ados espionnés par Facebook plus élevé qu’annoncé

La proportion de participants adolescents qui ont été recrutés par Facebook dans le cadre de son programme de surveillance de la nature de l’activité en ligne de ses utilisateurs de 13 à 35 ans passe de 5 % à 18 %.

téléphones multifonctions
Image : Getty

Le 29 janvier dernier, le site d’actualités technologiques TechCrunch révélait que Facebook avait payé des gens, dont des adolescents, afin qu’ils installent une application sur leur téléphone pour permettre au réseau social de surveiller toute leur activité en ligne.

Facebook avait alors indiqué que les adolescents représentaient moins de 5 % des participants au programme Facebook Research, qui s’adresse aux 13 à 35 ans et qui les rémunère jusqu’à 20 dollars par mois en échange de la collecte de leurs données.

Toutefois, TechCrunch a rapporté jeudi dernier que cette proportion de 5 % n’était valable qu’au moment de la publication de son enquête. Sur l’ensemble de l’existence de ce programme lancé en 2016, la proportion d’adolescents espionnés s’est élevée à 18 %.

Facebook a fourni cette information dans une lettre écrite en réponse au sénateur Mark Warner le 21 février. Dès le lendemain des révélations de TechCrunch, ce sénateur démocrate avait écrit à Mark Zuckerberg pour lui exprimer ses inquiétudes et lui demander de s’expliquer sur certains points.

De plus, contrairement aux premières affirmations de Facebook, tous les parents des adolescents en question n’avaient pas signé de formulaire de consentement parental.

Le 21 février dernier, Facebook avait affirmé à TechCrunch avoir cessé de recruter de nouveaux participants à son programme Facebook Research. L’application Facebook Research est toujours disponible en version Android, mais la version iOS a été supprimée par Apple dès le 29 janvier.

Lire aussi :

Données personnelles sur la santé envoyées par des applications à Facebook

Facebook : enquête au Canada et vérifications au Québec

Facebook : profils publics copiés et réaffichés ailleurs

Articles connexes

Meta aurait accepté un règlement de 37,5 M$ US dans le cadre d’une poursuite pour violation de la vie privée

Meta, la société mère de Facebook, a accepté de payer 37,5 millions de dollars pour régler un procès alléguant que la plate-forme de médias sociaux a violé la vie privée des utilisateurs en suivant leurs mouvements sans autorisation.

Balado Hashtag Tendances, 25 août 2022 — TikTok vous espionne, Google améliore les images, le retour au bureau chez Apple et pas de politique...

Balado Hashtag Tendances, 25 août 2022 — Cette semaine : TikTok vous espionne, Google réduit le bruit dans les images, encore plus d’employés d’Apple opposés au travail en présentiel et les messages politiques bannis de Facebook et Instagram.

Balado Hashtag Tendances, 18 août 2022 — Un « YouTube Store », Facebook et les ados et le travail chez AT&T et Amazon

Balado Hashtag Tendances, 18 août 2022 — Cette semaine : Un magasin de chaînes sur YouTube, Facebook moins populaire auprès des ados, retour au bureau chez AT&T et débrayage chez Amazon en Californie.

TikTok serait « l’application la plus gourmande en données »

Des experts en cybersécurité de VPNOverview.com, dont le siège est aux Pays-Bas, ont récemment entrepris une recherche unique : Étant donné que beaucoup d'entre nous téléchargeons des applications qui transforment le visage, à quel point les données d'une personne sont-elles en sécurité entre les « mains » de ces applications ?

Balado Hashtag Tendances, 28 juillet 2022 — Instagram, Facebook. la reconnaissance faciale et travailler chez Amazon

Balado Hashtag Tendances, 28 juillet 2022 — Cette semaine : des utilisateurs d’Instagram mécontents, un nouveau look pour Facebook, la reconnaissance faciale contestée et Amazon un employeur de choix.