Le ministre Champagne donne 60 jours aux opérateurs de télécom pour produire un plan de résilience clair

La panne pan canadienne des services de télécommunications subie par des millions de Canadiens ces derniers jours est « inacceptable – point final », a déclaré aujourd’hui le ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, à la suite d’une rencontre d’une heure avec les dirigeants de six entreprises canadiennes de télécommunications.

Image : Getty

S’adressant aux médias après des discussions avec les chefs de la direction de Rogers, Telus, Bell, Vidéotron, SaskTel et Eastlink, il a déclaré que la panne de vendredi  « avait affecté des personnes à travers le pays, des services d’urgence, des petites et moyennes entreprises, et les systèmes de paiement. »

« C’est pourquoi j’ai réuni aujourd’hui les dirigeants des principales sociétés de télécommunications pour leur demander de prendre des mesures immédiates afin d’améliorer la résilience et la fiabilité de nos réseaux en veillant à ce qu’un accord formel soit en place dans les 60 jours. »

« J’ai demandé aux entreprises de conclure des accords sur l’itinérance d’urgence, l’assistance mutuelle lors des pannes et le protocole de communication pour mieux informer le public et les autorités lors des urgences de télécommunications. Cette panne fera également l’objet d’une enquête du CRTC. »

Décrivant cette décision comme n’étant qu’une « première étape », Champagne a ajouté que les Canadiens « méritent davantage de leurs fournisseurs en termes de qualité et de fiabilité du service, et je veillerai à ce que ceux-ci respectent les normes élevées auxquelles les Canadiens s’attendent, notamment en améliorant la concurrence, l’innovation et l’abordabilité ».

« J’ai exprimé la frustration de centaines de milliers de PME qui n’avaient pas de capacité de paiement électronique. J’ai exprimé la frustration des services d’urgence, comme le 911, qui ont été indisponibles pendant des heures. »

« Et j’ai dit au PDG de Rogers que je m’attends à ce qu’il indemnise ses clients de manière proactive et complète. Je leur ai dit en un sens que c’était inacceptable, un point c’est tout. Une fois que cela a été dit, l’appel était axé sur la résilience de notre réseau à travers le Canada. »

Lorsqu’un journaliste lui a demandé pourquoi ce genre de catastrophe devait se produire avant qu’il n’intervienne et n’exige un changement, Champagne a répondu : « Soyons clairs, il existe un accord informel d’assistance mutuelle entre les opérateurs de télécommunications au Canada. Mais ce que je veux faire et ce que j’ai demandé aujourd’hui, c’est que nous formalisions cela, et que nous le définissions en termes très précis. »

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

Rogers présente des excuses après une panne majeure

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois

Paul Barker
Paul Barker
Paul est le fondateur de PBC Communications, une firme de rédaction spécialisée dans le journalisme indépendant. Son travail est apparu dans un certain nombre de magazines technologiques et en ligne sur des sujets allant des problèmes de cybersécurité et du monde en évolution de l'informatique de pointe à la gestion de l'information et aux progrès de l'intelligence artificielle.

Articles connexes

Le gouvernement du Canada investit 30 M$ en intelligence artificielle

Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, François-Philippe Champagne, annonçait il y a quelques jours un investissement de 30 millions de dollars dans une entreprise de Vancouver spécialisée en IA et en robotique, Sanctuary Cognitive Systems Corporation. 

La Colombie-Britannique est la province canadienne avec la vitesse mobile médiane la plus élevée

Le rapport sur les performances du réseau du troisième trimestre d'Ookla a classé la Colombie-Britannique comme la province canadienne avec les vitesses médianes de téléchargement mobile les plus rapides.

EXFO mettra sur pied un Centre d’excellence 5G à Montréal

EXFO, une entreprise québécoise spécialisée en matière de tests, de monitoring et d'analytique du secteur des communications, a annoncé aujourd'hui qu’elle établira un centre d'excellence 5G à Montréal et créera 50 emplois spécialisés, la plupart situés à Montréal. Pour se faire, elle disposera d'un financement fédéral de 15,9 millions de dollars octroyé par Innovation, Sciences et Développement économique Canada dans le cadre de son Fonds stratégique pour l'innovation. 

De nouvelles règles du ministère pour la fusion de Rogers et Shaw alors que le Bureau de la concurrence reste sur sa position

Alors que le ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique (ISDE) du Canada a établi de nouvelles conditions pour la fusion de Rogers et Shaw, le Bureau de la concurrence maintient fermement sa position de bloquer l'accord.

Les plus grands opérateurs de télécommunications du Canada se classent en tête de la portée 5G, selon un rapport d’Opensignal

Les trois grands opérateurs de télécommunications du Canada, Bell, Rogers et Telus, excellent au niveau la portée 5G, selon un rapport d'Opensignal qui a mesuré les performances des réseaux 5G de 144 opérateurs dans le monde. Les trois opérateurs nationaux se sont classés parmi les plus performants dans la catégorie de portée 5G lors des 5G Global Mobile Network Experience Awards 2022 d'Opensignal.