Le maintien de l’ordre à l’heure du nuage informatique

Taser lance une caméra corporelle et un système dit « intelligent » de gestion de « preuves » numériques en nuage informatique.Taser caméra corporelle Axon

Taser International, la firme qui est derrière le lancement de l’arme électrique du même nom il y a vingt ans, affirme mettre à la disposition des forces de l’ordre du Canada des caméras corporelles Axon et un système de gestion de « preuves » numériques connectés qui doivent répondre « aux défis uniques auxquels les officiers sont confrontés ».

Taser prévoit d’ailleurs être à Québec du 16 au 19 août dans le cadre de la conférence annuelle de l’Association canadienne des chefs de police (ACCP) pour promouvoir ce système intégré.

Taser précise que les caméras corporelles Axon sont petites mais visibles, qu’elles peuvent être fixées à des lunettes solaires, à une casquette, à un col de chemise ou à un casque, et qu’elles sont alimentées par une batterie de poche qui doit assurer la capacité d’enregistrement pendant tout un quart de travail.

Les vidéos enregistrées en grand-angle et en couleur doivent pouvoir être téléchargées automatiquement à partir du terrain et non du bureau, vers le site Internet Evidence.com, qui est le système de gestion et de stockage en nuage informatique, où elles seraient sécurisées et accessibles pour être visionnées.

Selon Taser, offrir ce système au Canada et travailler avec ses forces de l’ordre et son ministère de la Justice doit permettre « de créer un nouveau paradigme pour le maintien de l’ordre ». En guise d’exemples, Taser mentionne que ce système est justement déjà utilisé aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et au Brésil.

Lire aussi :

Caméras corporelles et corps de police

Caméras de surveillance et détecteurs aériens financés par Ottawa

Des verres de contact intelligents de Google?

Articles connexes

Alexa : données conservées et transmises à des tiers

Amazon admet conserver indéfiniment les données enregistrées par son assistant vocal Alexa. Il arrive que le géant du Web diffuse aussi ces renseignement à des entreprises tierces.

Apple-Qualcomm : la bataille judiciaire entre dans sa phase finale

La bataille judiciaire qui oppose Apple et le fabricant de processeurs Qualcomm est entrée dans sa dernière phase lundi à San Diego en Californie.

Le CRIM participe à un projet technologique sur les langues autochtones

Le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM) se lance dans l'application de ses technologies de reconnaissance vocale à la préservation des langues autochtones.

Brouillage intentionnel : 115 000 $ en financement pour Spytronic

Spytronic prévoit utiliser ce financement pour commercialiser son dispositif de protection vocale au Brésil, aux États-Unis, en France, au Qatar et en Russie.

Gestion de réunions : le CRIM et Luffa deviennent partenaires

Le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM) et Luffa Technologies s’associent pour développer des outils de gestion de réunions d’affaires.