Le magasinage en ligne en hausse au Québec

Le commerce électronique gagne en popularité auprès des Québécois, selon des données publiées par le CEFRIO mercredi.

online_shopping_with_phone
Image : Getty

Le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO) vient de rendre public le portrait numérique des régions administratives du Québec de 2018.

Cet exercice annuel vise à observer les tendances de l’utilisation d’Internet et des technologies numériques par les adultes québécois âgés de 18 ans et plus dans 16 régions administratives de la province.

Le rapport révèle que le nombre d’adeptes du magasinage en ligne pour l’ensemble du Québec est passé de 39 % en 2017 à 47 % en 2018. Ce bond de huit points de pourcentage s’ajoute à une croissance constante depuis 2015.

La valeur moyenne provinciale du panier d’achats mensuel a aussi augmenté, passant de 280 $ en 2017 à 293 $ en 2018. Les régions de la Capitale-Nationale, de Montréal, de l’Abitibi-Témiscamingue et de la Côte-Nord affichent toutes des valeurs du panier d’achats en ligne supérieures à 300 $.

Cette croissance peut s’expliquer par une plus grande utilisation d’Internet dans l’ensemble de la province. L’étude indique d’ailleurs que 92 % des adultes québécois se sont connectés au Web au moins une fois par semaine en 2018, une hausse de trois points de pourcentage par rapport à 2017.

Les observations du CEFRIO montrent aussi que 76 % des Québécois majeurs possédaient un téléphone multifonction en 2018, en comparaison à 66 % en 2017.

Le CEFRIO, organisme de recherche et d’innovation mandaté par le gouvernement du Québec, effectue des études et des analyses sur les usages des technologies et en assure la diffusion publique. Il accompagne aussi les entreprises dans la transformation de leurs procédés d’affaires par l’appropriation de stratégies numériques.

Lire aussi :

La popularité d’Amazon avantageuse pour cette compagnie canadienne

Les habitudes d’achat en ligne scrutées par Shopify

Commerce en ligne : Avenue Code s’installe à Montréal

Commerce en ligne : les frais de livraison freinent les élans de consommation

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Partenariat entre Mon commerce en ligne et le Mouvement Desjardins pour le commerce de détail au Québec

Mon commerce en ligne, une initiative de l'Association québécoise des technologies (AQT)  et de l'École des entrepreneurs du Québec (EEQ) pour soutenir le commerce de détail québécois dans l'adoption des technologies et des services numériques, annonce un partenariat avec le Mouvement Desjardins pour appuyer ses membres œuvrant dans le commerce de détail à adopter des technologies et des services numériques afin d'augmenter leur compétitivité et accroître leurs ventes en ligne.

Financement de 30 M$ pour Amilia afin d’accélérer la transformation numérique du secteur récréatif

Amilia, une entreprise technologique montréalaise fondée en 2009 œuvrant dans le secteur du commerce électronique pour les activités récréatives, annonce un nouvel investissement de 30 millions de dollars du Fond de croissance des entreprises du Canada (FCEC), d'Exportation et développement du Canada (EDC) et d'Investissement Québec (IQ). 

Shopify fractionne son action ordinaire en 10 actions

Shopify a annoncé hier un fractionnement 10 pour 1 de ses actions de classe A et de classe B, sous réserve de l'approbation des actionnaires.

L’industrie de la restauration du Canada aura son premier marché dans le métavers

Restaurants Canada, une association sans but lucratif qui vise à accroître le potentiel de l’industrie de la restauration grâce à des programmes destinés aux membres, la recherche, la défense des intérêts, des ressources et des événements, développe un marché dans le métavers pour son industrie.

Amazon privilégié aux sites des marchands du Québec

Les sites Web ou applications mobiles des marchands du Québec sont utilisés par 19 % des cyberacheteurs du Québec, par rapport à 48 % pour le site Web d’Amazon et son application mobile, selon une enquête NETendances 2021.