Le Cybercentre d’excellence de Mastercard Canada ajoute une installation de collaboration

Mastercard ajoute une installation de test de solutions informatiques et de collaboration à son Cybercentre d’excellence et de renseignement global de Vancouver, en Colombie-Britannique.

Image : Getty

Le Centre d’expérience permettra aux développeurs canadiens et internationaux de travailler sur l’innovation en matière de sécurité dans les paiements numériques, a déclaré Mastercard dans un communiqué la semaine dernière.

« Les progrès rapides de la technologie numérique ont changé notre façon de magasiner, de payer, de travailler et d’interagir, mais une plus grande commodité s’accompagne d’un risque accru », a déclaré Sacha Krstic, présidente de Mastercard Canada dans un communiqué. « S’appuyant sur les innovations de classe mondiale développées dans notre Centre d’excellence de Vancouver, ce nouveau Centre d’expérience offre un lieu de collaboration indispensable à l’industrie pour anticiper et neutraliser les cybermenaces à notre économie numérique mondiale qui sont en constante expansion. »

Le Centre d’excellence a été annoncé en 2020. La société a déclaré que la recherche du Centre améliore les solutions Mastercard. Par exemple, elle indique que les algorithmes de sécurité biométrique créés là-bas créent de nouvelles approches pour améliorer la sécurité en ligne.

Mastercard affirme avoir investi plus de 6,3 millions de dollars dans les partenariats stratégiques et le partage des connaissances dans tout l’écosystème technologique du Canada par l’intermédiaire du Centre. Ces investissements ont pour but de faire évoluer la recherche et le développement en matière de cybersécurité et de renseignement et de commercialiser rapidement les innovations canadiennes, ainsi que de fournir aux petites entreprises et aux entrepreneurs les mêmes outils de cybersécurité et la même protection que celle dont disposent les grandes entreprises.

L’article original (en anglais) est disponible sur le site IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Service infonuagique de conformité aux exigences de cybersécurité

Technologies et cybersécurité au budget du Québec

Traduction et adaptation française par Renaud Larue-Langlois

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected]

Articles connexes

Détecter les intrusions avant une attaque

Par Avi Posesorsky, directeur des ventes chez Fortinet Avec leurs...

Google Cloud annonce de nouvelles solutions de sécurité

Google Cloud élargit son offre de cybersécurité et place sa récente acquisition de la société de cybersécurité Mandiant au premier plan de ses annonces de sécurité lors de la conférence Google Cloud Next 2022.

Ericsson Canada s’associe à des universités montréalaises pour la recherche sur la durabilité de la 5G

Ericsson Canada annonce un nouveau partenariat de recherche avec des universités montréalaises de premier plan pour développer de nouvelles solutions d'intelligence artificielle (IA) visant à réduire la consommation d'énergie dans les réseaux 5G.

VMware ouvre un nouveau centre de recherche et d’innovation en intelligence artificielle à Montréal

La société d'infonuagique VMware annonçait hier l'ouverture du Centre de recherche et d'innovation VMware Next G-AI à Montréal. 

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.