Le CRTC tient une réunion avec cinq pays pour lutter contre les appels frauduleux

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a tenu une réunion avec les régulateurs du Canada, de l’Australie, de l’Irlande, de Hong Kong et des États-Unis pour discuter de meilleures façons de bloquer les appels indésirables.

Cette réunion était un prélude au Forum international des régulateurs et à la conférence annuelle de l’Institut international des communications, qui se tient à Ottawa du 1er au 4 novembre 2022.

« Les appels illégaux et indésirables continuent d’être des menaces majeures pour les consommateurs du monde entier », a déclaré Ian Scott, président du CRTC, dans un communiqué. « La coordination de nos efforts à l’échelle internationale est la seule façon de nous attaquer à ce problème. Ce faisant, nous augmentons nos chances de protéger nos citoyens contre ceux qui se livrent à des activités illégales et préjudiciables. »

Les appels frauduleux restent un fléau majeur dans le domaine des télécommunications. Selon le service de marque de télécommunications First Orion, le volume mondial d’appels frauduleux a augmenté de 118 % en 2021 pour atteindre 110 milliards, faisant 88 millions de victimes et 44,2 milliards de dollars de pertes.

Pour en réduire l’impact, les régulateurs ont adopté des mesures de répression plus sévères contre les centres d’appels illégaux et ont mis en œuvre de nouvelles technologies. Les États-Unis, désormais la plus grande cible des appels automatisés, avec plus de 4 milliards reçus par mois, ont mis en place une équipe Robocall Response. Le groupe de travail est dirigé par la présidente de la FCC, Jessica Rosenworcel, et comprend une équipe d’ingénieurs, de décideurs et d’avocats.

Au Canada, le CRTC a exigé que tous les principaux fournisseurs de services de télécommunications mettent en œuvre une nouvelle technologie d’authentification de l’identification de l’appelant appelée STIR/SHAKEN. Le système est utilisé pour authentifier l’identité d’un appelant dans le but de contrecarrer les appels frauduleux ou les appels qui prétendent être passés par une organisation légitime. Malheureusement, l’implémentation actuelle de STIR/SHAKEN ne fonctionne qu’avec des appels passés sur des réseaux IP et non avec des technologies plus anciennes.

Le Canada a également appliqué la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) contre plusieurs campagnes de pourriels à grand volume.

La réunion entre les cinq pays s’inscrit dans le cadre d’une collaboration plus large appelée Unsolicited Communications Enforcement Network (UCENet), à travers laquelle les agences de réglementation mondiales de 26 pays partagent leurs connaissances pour résoudre les problèmes liés au spam.

Le Centre antifraude du Canada offre des moyens de signaler les escroqueries et les fraudes sur son site Web ou par téléphone au 1-888-495-8501. Les pourriels peuvent être signalés par l’entremise du site Web de la LCAP.

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Tom Li
Tom Li
Les télécommunications et le matériel grand public sont les principaux sujets couverts par Tom chez IT World Canada. Il aime parler de l'infrastructure de réseau du Canada, des produits semi-conducteurs et, bien sûr, de tout ce qui est nouveau dans le domaine des technologies grand public. Vous le verrez aussi occasionnellement signer des articles sur les actualités liées à l'infonuagique, à la sécurité et au logiciel en tant que service. Si vous êtes prêt pour une longue discussion sur les nuances de chacun des secteurs ci-dessus ou si vous avez un produit à venir que les gens vont adorer, n'hésitez pas à lui envoyer un message à [email protected]

Articles connexes

Les fournisseurs de services de télévision demandent au CRTC d’augmenter le prix du service de base

Plusieurs grands fournisseurs de services de télévision ont demandé à augmenter le prix de leur forfait télé de base.

Le Canada introduira un numéro à trois chiffres pour les urgences en santé mentale

Le Canada va mettre en place un numéro d'urgence à trois chiffres pour l'aide en cas de crise en santé mentale et la prévention du suicide, a annoncé le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) le 31 août.

Rogers fournit plus d’informations à l’enquête du CRTC sur la panne du 8 juillet

Rogers a mis à jour sa réponse aux demandes de renseignements du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avec des informations supplémentaires sur la cause de la panne de son réseau le 8 juillet dernier.

Telus obtient près de 6,5 M$ pour l’expansion de son réseau cellulaire en Gaspésie

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a répondu favorablement à une requête de Telus qui souhaitait améliorer sa desserte mobile le long de certains tronçons des routes 132, 195 et 299 en Gaspésie. Le CRTC a donc approuvé le financement de deux projets totalisant 6,45 millions de dollars.

CORRECTION – Telus : 1,5 % de plus pour payer par carte de crédit hors-Québec

Le géant des télécommunications Telus s’est adressé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) pour obtenir la permission d’ajouter un supplément de 1,5 % aux factures de ses clients qui payent par carte de crédit. S'il est approuvé, ce supplément pourrait être en vigueur dès octobre.