Le Collège Dawson veut devenir la référence collégiale en IA

Le Collège Dawson aspire à se positionner comme étant la référence collégiale au Québec en matière de formation à l’intelligence artificielle.Collège Dawson

Pour y parvenir, le Collège Dawson affirme avoir prévu un financement de 1,05 million de dollars pour mener un projet d’offre de cours et opportunités en intelligence artificielle (IA).

Selon l’établissement d’enseignement de Montréal, les étudiants doivent être préparés dès le niveau collégial aux défis liés à l’intelligence artificielle auxquels ils seront confrontés à l’université et au travail.

Son plan sur trois ans, pour les années scolaires 2019-2022, inclut du mentorat par les pairs pour les enseignants, la création et le développement de matériel pédagogique, du financement pour la recherche en apprentissage machine, l’intégration de licences de moteurs informatiques en nuage pour la programmation d’IA, ainsi que le développement de programmes d’étude et de programmes de perfectionnement professionnel.

L’approche du Collège Dawson inclurait d’introduire de la formation sur l’IA et sur l’éthique de l’IA dans les cours du tronc commun de la formation générale.

Les membres du comité consultatif Dawson AI, qui doit orienter l’établissement dans son projet, incluent des représentants de l’École de l’intelligence artificielle en santé du CHUM, de l’Institut d’éthique en IA de Montréal, de Stradigi AI, ainsi que de l’Institut de valorisation des données de Montréal.

Lire aussi :

Programme collégial de formation continue en intelligence artificielle

Pavillon uniquement pour la recherche au Cégep de Sainte-Foy

Le Collège Lionel-Groulx investit dans la formation en gestion des infrastructures en TI

Articles connexes

Système de gestion de la consommation d’énergie proposé par Telus et Vecteur

L’entreprise Telus et l’Institut Vecteur misent sur un système d’optimisation énergétique pour réduire les effets des centres de données et des édifices commerciaux sur les changements climatiques et des coûts opérationnels.

Projet de l’INRS en intelligence artificielle appliquée à l’exploration minière

Un projet d’adaptation d’architectures et de techniques d’intelligence artificielle et d’apprentissage des machines à l’exploration minière a obtenu un financement public de 379 000 dollars.

Une PME sur deux prête à partager des données avec des institutions financières

Un entreprise sur deux se dit prête à partager des données commerciales avec des fournisseurs de services bancaires, en échange de services technologiques personnalisés qui répondent à des besoins, selon EY.

Gestion d’actifs miniers : Beap acquise par Norda Stelo

Beap est une entreprise basée à Québec qui se spécialise en technologies basées sur l’intelligence artificielle, tandis que Norda Stelo est une entreprise d’ingénierie et de gestion d’actifs aussi basée à Québec.

La programmation à code source ouvert doit-elle être rémunérée?

Un développeur contestataire de codes source ouverts a soulevé des questions sur la rémunération et l’éthique.