Le Code sur les services sans fil du CRTC entre en vigueur

Le Code sur les services sans fil du CRTC est entré en vigueur aujourd’hui et s’appliquera à tous les contrats conclus à partir du 2 décembre 2013.

Photo d'utilisateur d'appareil mobileCe code, publié en juin dernier par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), s’applique à tous les nouveaux contrats liés aux cellulaires et autres appareils mobiles ainsi qu’aux contrats existants qui sont renouvelés ou prolongés, ou dont les modalités principales sont modifiées le 2 décembre ou après cette date. À partir du 3 juin 2015, le Code sur les services sans fil du CRTC s’appliquera à tous les contrats de services sans fil, quelle qu’en soit la date de signature.

Il a été élaboré à la demande des intervenants de l’industrie des services sans fil au Canada et s’applique à tous les fournisseurs de services. Les consommateurs pourront, entre autres, mettre fin à leur contrat après deux ans sans frais de résiliation, bénéficier d’un plafond de 50 dollars par mois en ce qui touche les frais de dépassement d’utilisation de données établis dans leur contrat, faire déverrouiller leur téléphone cellulaire après une période de 90 jours ou immédiatement s’ils ont payé complètement le prix de l’appareil ou refuser des modifications aux modalités principales d’un contrat à durée déterminée.

Pour le CRTC, il s’agissait de répondre aux principales plaintes émises par les consommateurs de services sans fil au cours d’une consultation publique. « Plutôt que de se sentir piégés par leurs contrats, les Canadiens pourront faire des choix éclairés au sujet des services sans fil et des fournisseurs de services qui répondent le mieux à leurs besoins, et ce, tous les deux ans, voire plus souvent, a expliqué Jean-Pierre Blais, président du CRTC. Il sera dans le meilleur intérêt des entreprises fournissant des services sans fil d’adopter des pratiques novatrices pour veiller à ce que leurs clients soient satisfaits et pour en attirer de nouveaux. »

À lire aussi : TELUS adopte le Code sur les services sans fil du CRTC

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

20,5 M$ du CRTC pour l’accès aux services sans fil mobiles et Internet au Manitoba, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce aujourd’hui dix projets recevront en tout jusqu'à 20,5 millions de dollars en financement dans le cadre du Fonds pour la large bande.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

L’explication publique de la panne de Rogers caviardée

Rogers Communications a déposé une réponse de 39 pages aux questions du régulateur canadien des télécommunications concernant la panne sans précédent de ses réseaux Internet et sans fil, blâmant à nouveau un changement de configuration qui a supprimé un filtre de routage, ce qui a submergé ses routeurs de distribution.

CGI Federal aidera la FCC à faire évoluer les stratégies de communication des États-Unis

La Federal Communications Commission des États-Unis (FCC), l’organisme américain de régulation du domaine des télécommunications, a sélectionné CGI Federal pour l’aider à soutenir sa transformation numérique via sa participation au projet ADSS (Agile Development Support Services), un contrat à fournisseurs multiples et à prestations et quantités indéterminées.