Le calcul haute performance et les technologies quantiques pour créer des solutions pour l’industrie de l’énergie

EDF, Exaion Inc, PASQAL et la Zone d’Innovation Quantique créent ensemble le premier centre d’excellence d’algorithmes ouverts pour développer des solutions pour l’industrie de l’énergie en utilisant les capacités combinées du calcul haute performance et de l’informatique quantique. L’objectif est de fournir au secteur de l’énergie des solutions concrètes, dès 2024, basées sur l’informatique quantique.

Le centre d’excellence se nomme QuaTERA – Quantum Technologies Energy Result Accelerator et vise à former un écosystème de partenariats à l’intersection de l’industrie de l’énergie, des technologies classiques/quantiques et des algorithmes hybrides afin de concevoir et de développer des solutions qui permettent de résoudre à court terme les véritables défis de l’industrie de l’énergie. 

« Aujourd’hui, les technologies quantiques sont porteuses de nombreuses promesses qui ont le potentiel d’être transformées en solutions concrètes. Nous avons décidé de prendre les devants et de jouer un rôle décisif dans la production de solutions HPC-quantiques ayant un impact concret sur le secteur de l’énergie, tout en créant des opportunités de projets collaboratifs et de formation de personnel hautement qualifié », a indiqué Richard St-Pierre, Directeur général de la Zone d’Innovation Quantique dans un communiqué..

Le centre profitera de l’expertise d’Exaion Inc. en matière de calcul haute performance et de PASQAL spécialiste de machines quantiques. QuaTERA combine la puissance de calcul avec une vaste bibliothèque d’algorithmes d’optimisation et de simulation énergétique d’EDF. Cette combinaison algorithme-machine ouvre la voie pour résoudre les problèmes spécifiques rencontrés par l’industrie énergétique mondiale, tels que les jumeaux numériques, le déploiement des stations de recharge de VÉ et l’optimisation de la résilience des réseaux. 

Le premier centre de QuaTERA est situé dans la Zone d’Innovation Quantique à Sherbrooke, au cœur d’un écosystème quantique de renom qui regroupe PINQ², l’Université de Sherbrooke et des acteurs de premier plan de cette industrie.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Un organisme à but non lucratif canadien obtient un financement pour la sensibilisation à la menace de l’informatique quantique

Une agence publique-privée qui aide les organisations canadiennes à passer à des technologies qui protègent leurs données cryptées contre le piratage par des ordinateurs quantiques a reçu une subvention fédérale de 675 000 $ pour l'aider dans son travail.

Hashtag Tendances, 10 février 2022 — L’Estrie en mode informatique quantique; et plus

Hashtag Tendances, 10 février 2022 — IBM choisit le Québec pour abriter un ordinateur quantique; Nord Quantique repousse les limites des processeurs quantiques; la prison pour avoir soutiré 27,6 M$ en rançons; et plus.

Ordinateurs et processeurs quantiques supraconducteurs développés à Sherbrooke

Nord Quantique développe des ordinateurs et des processeurs quantiques qui doivent permettre de réduire des erreurs sur les qubits.

IBM apporte au Québec le premier ordinateur quantique universel du Canada

IBM a choisi le Québec pour abriter son premier système quantique universel au Canada, et le quatrième déployé à l'extérieur des États-Unis, a annoncé l’entreprise le 3 février. L’ordinateur sera déployé à l'usine IBM de Bromont.

Un centre d’informatique quantique IBM dans l’État de New York

IBM ouvrira un centre de recherche en informatique quantique à Poughkeepsie dans l'État de New York d'ici la fin de l'année 2019.