Le BlackBerry Torch coûte moins cher que l’iPhone 4


Denis Lalonde - 17/08/2010

Le coût de fabrication du BlackBerry Torch 9800, nouveau téléphone intelligent à écran tactile de Research in Motion, est évalué à 171,05 dollars américains, ce qui est un peu moins élevé que celui de son concurrent chez Apple, l’iPhone 4.

C’est du moins ce qu’avance le cabinet d’études américain iSuppli, qui avait chiffré en juin le coût de fabrication de l’iPhone 4 à 187,51 dollars américains.

La composante la plus dispendieuse du BlackBerry Torch est son écran tactile, dont le prix est évalué à 34,85 dollars. Les pièces composant la mémoire de l’appareil arrivent au second rang avec un coût combiné de 34,25 dollars.

La portion mécanique et électromécanique de l’appareil, qui inclut les circuits imprimés et le boîtier de plastique et de métal arrive au 3e rang à 23,35 dollars.

iSuppli souligne que la majorité des composantes du Torch sont déjà utilisées dans des d’autres modèles produits par Research in Motion, dont le Storm 2 et le Bold 9700. Les nouveautés viennent notamment du système d’exploitation BlackBerry OS 6 et d’un système de localisation GPS fourni par l’entreprise CSR.

Les principaux fournisseurs de Research in Motion pour le BlackBerry Torch sont Samsung, Texas Instruments, Infineon, Marvell Technology Group, SanDisk et Renesas.

À lire également: L’iPhone 4 coûte 187,51 dollars américains

Denis Lalonde est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI).
Twitter: DenisLalonde


Google+ WWW