LCAP : 150 000$ payés par Porter Airlines

Le CRTC rapporte que Porter Airlines aurait accepté de payer 150 000 dollars pour des violations présumées à la Loi antipourriel.CRTC_logo

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), qui est un organisme de réglementation du gouvernement fédéral, précise que la compagnie aérienne Porter Airlines aurait collaboré et adopté volontairement des mesures correctives après avoir été avisée d’une enquête menée par le CRTC par rapport à des violations présumées à la Loi canadienne antipourriel (LCAP).

« Il était présumé que de juillet 2014 à avril 2015, Porter Airlines aurait envoyé certains messages électroniques commerciaux qui ne contenaient pas de mécanisme d’exclusion », affirme le CRTC.

Aussi, selon le CRTC, « dans d’autres cas, Porter aurait utilisé un mécanisme qui n’était ni clair ni évident. De plus, certains courriels n’auraient pas donné suite, dans les dix jours ouvrables, à certaines demandes d’exclusion visant à ne plus recevoir d’autres courriels commerciaux. Qui plus est, l’entreprise n’était pas en mesure de fournir une preuve de consentement pour chacune des adresses électroniques ayant reçu ses courriels commerciaux ».

Le CRTC soutient pouvoir discuter de la prise de mesures correctives avec des entreprises, ainsi qu’avoir tenu des séances d’information et publié des documents d’orientation pour aider les entreprises à respecter la loi.

Lire aussi :

LCAP : baisse de 29 % du volume de pourriels, selon Certimail

Loi antipourriel : plus de 31 millions de dollars en amendes, selon Certimail

Loi anti-pourriel : sanction de 1,1 M$ contre une entreprise du Québec

Articles connexes

La demande de Telus de facturer des frais de traitement de cartes de crédit pour les services réglementés rejetée par le CRTC

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a refusé la demande de Telus qui voulait facturer des frais de traitement à ses clients d’Alberta et de Colombie-Britannique pour les paiements effectués par carte de crédit. La demande ne visait que les services réglementés par le CRTC, lesquels sont habituellement des services de téléphonie résidentielle dans certaines petites collectivités.

Plus d’un adulte québécois sur cinq a déjà acheté ou vendu de la cryptomonnaie

Une enquête NETendances de l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que près du quart (22 %) des adultes québécois ont déjà acheté ou vendu de la monnaie virtuelle, communément appelée « cryptomonnaie ». 

Le CRTC tient une réunion avec cinq pays pour lutter contre les appels frauduleux

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a tenu une réunion avec les régulateurs du Canada, de l'Australie, de l'Irlande, de Hong Kong et des États-Unis pour discuter de meilleures façons de bloquer les appels indésirables.

Une session du MapleSEC examine la meilleure façon de mettre fin au chaos des courriels

Les chiffres sont à la fois effrayants et alarmants. Au cours de 2022, selon Statista, on estime qu'un nombre stupéfiant de 333,2 milliards de courriels seront envoyés et reçus dans le monde, un nombre qui atteindra 347,3 milliards l'année prochaine et franchira la barre des 376,4 milliards d'ici 2025.

85 % des responsables I&O prévoient augmenter leur niveau d’automatisation

Une récente enquête de Gartner révèle que 85 % des responsables de l'infrastructure et des opérations (I&O) qui ne disposent actuellement d'aucune automatisation complète s'attendent à devenir plus automatisés au cours des 2 à 3 prochaines années.