L’APELL dénonce un manque d’équité au Conseil consultatif
 sur les TI

L’Association professionnelle des entreprises en logiciels libres et technologies ouvertes se retire du Conseil consultatif des technologies de l’information.Apell, logiciels libres

L’Association professionnelle des entreprises en logiciels libres (APELL) rappelle que ce comité a été mis en place par le secrétariat du Conseil du trésor du Québec.

L’APELL explique son retrait en affirmant que la politique gouvernementale discutée pour les marchés publics des technologies de l’information (TI)  manque d’équité.

« Nous dénonçons le projet actuel de règlement sur les marchés publics qui, s’il était adopté tel que présenté, renforcerait les positions dominantes du très petit nombre de fournisseurs ayant déjà accès aux marchés publics, réduirait encore la concurrence, renforcerait la mainmise d’un petit groupe de multinationales sur nos systèmes d’information et ne permettrait pas aux PME québécoises d’accéder aux marchés publics », selon l’APELL.

L’APELL ajoute que le règlement en question « ne permettrait pas à l’État d’obtenir les meilleurs biens et services aux meilleurs prix, ni d’accéder aux technologies les plus innovantes ».

De plus, selon l’APELL, le Conseil du trésor aurait démantelé le Centre d’expertises en logiciels libres du Centre de services partagés du Québec.

Lire aussi :

Contrats publics : début des « échanges » avec des « partenaires de l’État »

Vie privée : FACIL se prononce contre le projet de loi C-51

Canada : économie de ressources naturelles ou de technologies?

Articles connexes

Le Québec a besoin de plus de superordinateurs, selon le Forum IA Québec

Augmenter le nombre de superordinateurs à la disposition des chercheurs en intelligence artificielle permettrait au Québec de devenir encore plus concurrentiel en cette matière, selon le Forum IA Québec.

Un transfert de licences de Shaw vers Rogers nuirait à la concurrence, selon le fédéral

Rogers n'obtiendra pas les licences de services sans fil de Shaw, a déclaré le ministre fédéral de l'Innovation, François-Philippe Champagne.

5G dans l’Ouest canadien : Vidéotron gagne une bataille à la Cour fédérale

La demande de Telus de bloquer l'acquisition par Québecor de licences du spectre de radiofréquences pour l'Ouest du Canada pouvant être utilisées pour déployer des réseaux et des services 5G de téléphonie mobile dans le cadre d'une enchère du ministère de l'Industrie a été rejetée par un juge de la Cour fédérale du Canada.

Les publicités en ligne de Google sous la loupe

L'entreprise Google devra fournir des documents et des réponses écrites au Bureau de la concurrence du Canada, dans le cadre d'une enquête au sujet de ses pratiques de publicités en ligne.

Alithya obtient un mandat ministériel au Québec

Des employés de l'entreprise Alithya conseilleront des équipes de...