Lancement discret des nouvelles solutions Microsoft

Sans tambour ni trompette, Microsoft Canada entame la commercialisation des produits Vista, Office 2007 et Exchange 2007 en licences en volume.

Les médias canadiens ont été conviés le 30 novembre à Toronto par Microsoft Canada à l’occasion de la commercialisation, sous le thème « L’aube d’un nouveau jour », du système d’exploitation Vista, du système de bureautique Office 2007 et du serveur Exchange 2007 auprès des grands comptes.

Les journalistes ont entendu un discours du président de Microsoft Canada Phil Sorgen, qui a déclaré qu’il s’agissait du « plus important lancement jamais réalisé par l’entreprise », et mentionné des statistiques d’investissements, de sessions d’utilisateurs et de téléchargement des versions bêta pour les nouveaux logiciels. Il a nommé quelques tendances émergentes, décliné en deux phrases quelques nouveautés sous Windows Vista, puis a présenté une courte vidéo de témoignages de développeurs.

Antoine Leblond, le vice-président corporatif, Applications de productivité Office, chez Microsoft aux États-Unis, a ensuite présenté trois cas d’utilisateurs hâtifs, établis en Ontario. Le franchiseur Prime Restaurants a souligné la possibilité de standardisation de l’information et d’accès au courriel via le Web pour les employés. La commission scolaire Toronto District School Board a vanté la gestion facilitée des ordinateurs sécurisés des étudiants. L’intégrateur CMS a relaté que Système de santé de Niagara avait amélioré les communications des employés et réduit le nombre de ses serveurs.

Les journalistes ont ensuite été conviés à rencontrer une demi-douzaine d’organisations ontariennes qui ont participé à l’essai des solutions. Toutefois, à la surprise de plusieurs, aucune présentation de produit ni poste de travail de démonstration n’a été mis à la disposition des reporters.

Les commentaires des représentants de Microsoft, à propos des attentes envers l’adoption des solutions par les clients, étaient classiques : compréhension de la situation unique de chacun, désir d’aider les clients à faire leurs choix, intention de démontrer la possibilité de réduction des coûts et des risques de sécurité, optimisation de la productivité des utilisateurs, alignement des technologies aux affaires, etc.

L’entreprise a néanmoins manifesté son enthousiasme envers la réponse des clients. « À court terme, les 5 millions de testeurs des produits bêta [NDLR : à l’échelle mondiale] sont un signe avant-coureur de l’adoption des produits. Dans les programmes d’implantation hâtive, vous verrez régulièrement des clients qui veulent voir immédiatement la valeur des produits, et qui les adoptent sur le champ », a dit Jill Shoolenberg, directrice, client Windows, chez Microsoft Canada,

Question d’adaptation

L’événement sans éclat a toutefois constitué une occasion d’échanger avec Antoine Leblond, qui est originaire de la ville de Québec.

Invité à résumer les orientations des nouveaux produits, M. Leblond a indiqué que le système d’exploitation Windows Vista avait été conçu à la base en fonction des nouvelles réalités en matière de sécurité et de protection. Les changements apportés au serveur de courriel et de collaboration Exchange Server 2007 visaient à simplifier et à réduire les coûts d’utilisation, tout comme à refléter la transformation des environnements de travail, par exemple en matière de diversification des moyens de consultation à distance des courriels.

Il a également souligné l’intégration resserrée entre les logiciels des côtés client et serveur, et que les investissements réalisés au niveau fondamental donneraient plusieurs possibilités de développement au cours des dix prochaines années.

Mais c’est au niveau des solutions de bureautique Office, aux interfaces modifiées en profondeur « pour rendre les applications plus faciles et plaisantes à utiliser », que les changements seront les plus marquants.

« Au fil des ans, l’entreprise a constaté que les menus et les barres de boutons des interfaces utilisateur ne fonctionnaient plus. Les interfaces ressemblaient à un tableau de bord de 747 avec 28 000 boutons, a expliqué M. Leblond. Lorsque nous avons pensé à la nouvelle interface d’Office, nous avons tenté de trouver une façon pour que les gens soient capables de rester concentrés sur les résultats qu’ils essaient d’obtenir, au lieu d’avoir besoin de jouer avec les boutons et de penser à comment ils vont créer. »

Soutien et commentaires

Au moment du lancement, qui avait lieu simultanément à l’échelle planétaire, des développeurs et fournisseurs ont annoncé rapidement leur soutien des nouveaux produits de Microsoft.

Notamment, Dell a annoncé la compatibilité de récents produits, la mise à jour des outils de déploiement d’applications essentielles et la possibilité d’installer en usine l’image Windows d’un client, Symantec a confirmé la conformité de ses logiciels, Lenovo a annoncé l’intégration de ses technologies de sécurité, de connectivité sans fil et de rétablissement de système ThinkVantage à Windows Vista. CA, EMC, IBM, HP et Unisys http://www.unisys.com/index.htm ont également annoncé leur soutien des produits de Microsoft. McAfee a fait de même, et ce, malgré l’expression récente de réticences reliées à la sécurité de Windows Vista.

Du même souffle, quelques firmes d’analyse et médias ont fait part de leurs impressions et de leurs recommandations. Par exemple, la firme Info-Tech a publié un avis, tandis que la firme Gartner faisait part de ses commentaires sur son site et sur un blogue dédié à Windows Vista.

Du côté des médias, notre publication soeur ITbusiness.ca a rapporté l’événement corporatif de Microsoft, tandis que Ziff-Davis publiait un guide portant sur la migration vers Vista, des médias européens comme Journal du Net faisaient état du lancement, tandis que Google News accumulait les hyperliens menant aux articles au fur et à mesure des parutions.

Microsoft Canada entreprend cette semaine une tournée de promotion auprès des revendeurs et des gros clients dans onze villes canadiennes. Plusieurs de ces événements seraient tenus à guichets fermés.

L’événement médiatique de Microsoft en a laissé plusieurs sur leur faim. Ou bien Microsoft garde ses énergies pour le lancement des versions grand public, en janvier prochain, ou bien l’entreprise mise sur les téléchargements d’essai et les rencontres privées pour mousser ses nouveaux produits auprès des clients.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Loi 64 sur la protection des renseignements personnels : Votre entreprise est-elle prête ?

Certaines dispositions de la « Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels » (autrefois le projet de loi 64) entreront en vigueur dans un peu plus d’un mois, le 22 septembre. Votre entreprise sera-t-elle prête à s’y conformer ?

Les avancées de l’IA au service de l’agriculteur

Lors de l'ouverture le mois dernier de Pace Port Toronto, le cinquième centre mondial de recherche et de co-innovation exploité par Tata Consultancy Services (TCS), K. Ananth Krishnan, directeur de la technologie de l'entreprise, a rappelé un conseil astucieux qu'il avait reçu un jour de son ami et mentor, le regretté Dr Clayton Christensen.

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le cabinet juridique montréalais LPC Avocat a déposé une demande d’autorisation d’action collective contre le géant des télécommunications Rogers Communications en raison de la panne de son réseau vendredi dernier qui a privé bon nombre de Canadiens de service durant au moins 15 heures.

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Bonne nouvelle pour les résidents de la ville de Québec : Bell lance aujourd’hui un service Internet pure fibre qui permet des vitesses de téléchargement de 3 Gbit/s. La vitesse de téléversement de ce service est également de 3 Gbit/s.

Telus investira 11 G$ et créera 7 000 nouveaux emplois au Québec

Telus annonce aujourd’hui des investissements de 11 milliards de dollars sur quatre ans dans son infrastructure réseau, dans ses activités opérationnelles et dans le spectre au Québec. Elle s’engage de plus à investir 70 milliards de dollars à l’échelle du Canada d’ici 2026.